L’année du Coq de Feu.

0
Après l’année du Singe, voici celle du Coq de Feu. Dans l'astrologie chinoise, les personnes nées sous le signe du coq de feu sont...

3 souhaits pour une année positive – par Josiane et Alain Delaporte-Digard

A toutes les lectrices et tous les lecteurs de Buddhachannel, nous vous présentons nos vœux sincères pour une année qui nous fasse tous grandir...

Maître Dôgen — Faut-il avoir un Maître?

0
MAÎTRE DÔGEN : FAUT-IL AVOIR UN MAÎTRE? GAKUDO YOJINSHU, texte N°5 de Maître Dôgen Un ancien aurait dit " si votre aspiration du début disparaît, alors...

Deux exercices de compassion accessibles à chacun

0
La compassion n’est pas de la pitié, comme on le voit souvent en Occident. Elle serait plutôt une disposition à voir la souffrance des...

12-13 Novembre – Les Cent Mille Chants de Milarepa

0
LES CENT MILLE CHANTS DE MILAREPA PAR KHENPO TASHI RINPOCHÉ — - Khenpo Tashi Rinpoche est né au Ladakh dans les montagnes de...

Sur le chemin de la bouddhéité – L’histoire du Bouddha Shâkyamuni

0
  Le prince Siddhartha devenu fondateur du bouddhisme n’a pas eu un voyage facile sur le chemin de son éveil. Ce qui suit est son...

Mala ou tengwa, le rosaire du Bouddhiste

0
Mala ou tengwa, le rosaire du Bouddhiste El origen de esta sarta de cuentas es antiquísimo. Le mala (tengwa, en tibétain) est le rosaire du Bouddhiste,...

Parole de Bouddha … Comment mettre fin à la colère ?

"Chers amis, aujourd'hui je voudrais vous faire partager les cinq méthodes pour mettre fin la colère et la haine. Je vous prie de m'écouter...

Thich Nhât Hanh — L’Art de se guérir

0
THICH NHÂT HANH : L'ART DE SE GUÉRIR Enseignement inédit au village des Pruniers, juillet 1996 S’arrêter, condition première de la guérison Vous avez déjà fait l’expérience...

Ajahn Chah — La Clé de la Libération (partie 1)

Dans le Bouddhisme, la première raison pour laquelle nous étudions le Dhamma (la Vérité) est trouver le moyen de transcender la souffrance et atteindre la paix. Que vous étudiiez les phénomènes physiques ou mentaux, la citta (esprit ou conscience) ou les cetasika (facteurs mentaux), ce n’est que lorsque vous prenez la libération de la souffrance comme votre but ultime, plutôt que n’importe quoi d’autre, que vous serez en train de pratiquer de la façon correcte.