Accueil Editorial 3 souhaits pour une année positive – par Josiane et Alain Delaporte-Digard

3 souhaits pour une année positive – par Josiane et Alain Delaporte-Digard

13
0

josiane_alain_delaporte.png

A toutes les lectrices et tous les lecteurs de Buddhachannel, nous vous présentons nos vœux sincères pour une année qui nous fasse tous grandir dans la paix et la conscience.

Bien sûr, qu’il y aura des joies et des peines. C’est une constance des jeux entre la vie et la mort, des combats entre la bienveillance et l’obscurantisme, des alternances entre plaisir et souffrance.
Dans ce magma bouillonnant de contradictions, gardons l’attitude juste tout au long de cette année face aux incertitudes de notre monde lancé dans une course folle et sans visibilité, face aux enjeux politiques, aux défis économiques, aux risques écologiques, aux dérives idéologiques, aux provocations et à la violence ?

Souhait 1 – D’abord, face aux grandes joies, soyons heureux.
Ne boudons pas notre plaisir. Ne cherchons pas le problème, là où il n’existe pas.

Souhait 2 – S’asseoir dans l’immobilité
Face à l’accélération des idées contradictoires, des émotions perturbatrices, des événements soudains, asseyons-nous comme un bouddha ou comme un rocher pour que nos agitations et ruminations s’apaisent, se décantent. L’immobilité amène au silence intérieur. C’est dans l’apaisement que nos idées deviennent plus claires et nos actions plus pertinentes.

Souhait 3 – Soyons verticaux comme de grands arbres
Face à la tristesse et au désespoir, redressons notre axe vertébral, pour devenir un des innombrables canaux entre ciel et terre…. une manière de reconnecter la matière de notre corps et la vitalité de notre conscience. La verticalité est la caractéristique des humains. Nous l’oublions trop souvent.

Bonne année à toutes et à tous pour marcher sereinement.
Josiane et Alain Delaporte-Digard

Previous articlePatrimoine immatériel : le Cambodge recevra une assistance financière pour la sauvegarde urgente de la tradition musicale du chapei Dang Veng
Next articleAu Parlement européen : Droits de l’homme – bouddhisme au Tibet, la minorité Rohingya au Myanmar