Accueil Enseignements Textes fondamentaux Dhammapada XXI. Pakinnaka-vagga : Versets divers

Dhammapada XXI. Pakinnaka-vagga : Versets divers

7
0

DHAMMAPADA


Bouddha_nuage-52d9b-8.jpg

XXI. Pakinnaka-vagga : Versets divers

290 S’il voit qu’en renonçant à une certaine forme de bonheur
Il peut trouver un bonheur bien plus grand,
Le sage renoncera à cette forme de bonheur
Pour en trouver un bien supérieur.

291 Celui qui cherche son plaisir
En causant aux autres déplaisir
Est prisonnier de ses actes de méchanceté
Esclave de l’aversion et de l’hostilité.

292 – 293 Ceux qui ne font pas ce qu’ils devraient
Et font ce qu’ils ne devraient pas —
Inconscients, arrogants —
En eux les impuretés s’accumulent.

Mais ceux qui, avec constance et sérieux, pratiquent l’attention au corps,
Qui ne se délectent pas à faire ce qu’il ne faut pas faire
Et qui persévèrent, vigilants et attentifs, à faire ce qu’il faut faire —
En eux les impuretés finissent par disparaître.

294 – 295 Après avoir tué père et mère — le désir et l’orgueil —
Les deux rois guerriers — croyance en éternalisme et nihilisme —
Et détruit royaume et richesse — organes et objets des sens —
Le chercheur avance, sans soucis, sur la Voie.


Après avoir tué père et mère — le désir et l’orgueil —
Les deux rois savants — les deux vues extrêmes —
Et un tigre en cinquième — les cinq obstacles mentaux —
Le chercheur avance, sans soucis, sur la Voie.

296 – 298 Ils s’éveillent toujours, ils s’éveillent pleinement
Les disciples de Gautama
Dont l’attention, de jour comme de nuit,
Est tournée vers les vertus du Bouddha.

Ils s’éveillent toujours, ils s’éveillent pleinement
Les disciples de Gautama
Dont l’attention, de jour comme de nuit,
Est tournée vers les vertus du Dhamma.

Ils s’éveillent toujours, ils s’éveillent pleinement
Les disciples de Gautama
Dont l’attention, de jour comme de nuit,
Est tournée vers les vertus du Sangha.

299 – 301 Ils s’éveillent toujours, ils s’éveillent pleinement
Les disciples de Gautama
Dont l’attention, de jour comme de nuit,
Est tournée vers la contemplation du corps.

Ils s’éveillent toujours, ils s’éveillent pleinement
Les disciples de Gautama
Dont le cœur se réjouit, de jour comme de nuit,
A développer non-violence et bienveillance.


Ils s’éveillent toujours, ils s’éveillent pleinement
Les disciples de Gautama
Dont le cœur se réjouit, de jour comme de nuit,
A développer le cœur et l’esprit par la méditation.

302 La vie du renonçant est difficile ; il est difficile d’y trouver la joie.
Mais la vie dans le monde est aussi difficile et pleine de souffrance —
Souffrance de vivre parmi ceux qui ne connaissent pas la Voie.
Alors, n’erre pas sans but sur les chemins de la souffrance.

303 Celui qui mène sa vie
Dans la foi et la vertu,
Qui est riche et jouit d’une bonne réputation,
Sera honoré et respecté où qu’il aille.

304 Les êtres bons brillent, même de loin,
Tels les sommets de l’Himalaya.
Les êtres mauvais passent inaperçus,
Telles les flèches lancées dans la nuit.

305 Celui qui s’assoit seul, dort seul, marche seul,
Qui, inlassablement, entraîne son esprit à la modération,
Seul.
Celui-là sera heureux dans la solitude de la forêt.

Traduction par Jeanne Schut basée sur la version anglaise de Thanissaro Bhikkhu

Source : Dhamma de la Forêt

Previous articleBelgique 8 oct. au 28 fév. – Le Sourire de Bouddha, 1600 Ans d’Art bouddhique en Corée
Next articleDojo Zen de Paris