Accueil Actus Tokyo : un moine fait du hip-hop par amour du Bouddha

Tokyo : un moine fait du hip-hop par amour du Bouddha

22
0

Kansho_Tagai.gif

Kansho TAGAI, le supérieur d’un temple de plus de 400 ans au centre de Tokyo, offre des prières chantées doucement pendant toute la journée au rythme d’une cloche traditionnelle et des bouffées d’encens. Mais parfois il change de rythme et de style…

Mais de temps en temps, il change de style et de tempo, devant un auditoire de rap « bouddhique », une façon branchée et moderne de transmettre les enseignements en japonais moderne.

« Quand j’ai écouté de la musique rap pour la première fois, c’était en anglais donc je ne comprenais pas un mot, dit TAGAI.

«J’ai réalisé que la même chose peut être faite pour les sutras bouddhistes parce que la plupart des gens ne peuvent pas comprendre un mot. Et il est vrai qu’en écoutant de la musique rap, vous vous fait plaisir, même si les mots sont incompréhensibles.

TAGAI, surnommé «Monsieur Bonheur» par sa communauté a pris une attitude positive pour utiliser le rap depuis 2006.

A 49 ans, ce moine accueille dans son temple de nombreux jeunes et crée des événements pour eux. Il invite même des enfants et des artistes. Dans ces manifestations novatrices, il mélange les mots modernes et les enseignements bouddhistes, pour rendre la foi plus pertinente aujourd’hui. «Avec notre nouvelle approche à la jeune génération, j’espère vraiment qu’ils vont voir le côté amusant du bouddhisme et s’intéresser réellement à la religion, dit-il.

The Times of India

REGARDEZ CETTE VIDÉO EN ANGLAIS !

Previous articleLe Bonheur vu par Lama Gendun Rinpoche
Next articleLe mauvais frère d’Aung San Suu Kyi