Accueil Espace Bouddhiste Voyages Japon — Kiyomizu Dera ou le Temple de l’Eau pure de Kyoto

Japon — Kiyomizu Dera ou le Temple de l’Eau pure de Kyoto

6
0

Kiyomizu dera, le temple de l’eau Pure

清水寺


Dera signifie temple.

Mizu représente l’eau, 清い水

et Kiyo la pureté :

Le temple de l’Eau Pure

HISTOIRE

La légende dit que ce temple fut construit par Sakanoue no Tamuramaro, général et shogun de l’époque Heian : 坂上田村麻呂.

Sakanoue no Tamuramaro
Sakanoue no Tamuramaro

Temple de la secte Hossô, une branche bouddhique créée à Nara.

Fondé par Enchin, le grand moine.

Les nombreuses luttes et intrigues entre sectes ont plongé Kiyomizu dans certaines difficultés. Cependant, le temple restera Hossô pendant des siècles.

Le sanctaire est dédié à Jûichimen-Kannon, la déesse aux onze têtes dont la statue est sortie et présentée tous les 33 ans.

C’est l’un des plus anciens temples de la ville de Kyoto.

De multiples fois détruits par le feu, il fut reconstruit en 1633.

Classé maintenant par l’UNESCO, ce temple fut proposé comme nouvelle septième merveille du monde.

KIYOMIZU DERA
KIYOMIZU DERA


LE HONDO

le Temple principal


Kiyomizu Dera
Kiyomizu Dera


Le hondô aujourd’hui en place fut bâti en 1629 sur ordre du shôgun Tokugawa Iemitsu. Ce temple offre une terrasse suspendue et soutenue par 139 piliers, un prodige architecturale. Jaillissant d’une végétation dense, le temple suspendu apporte sa protection sur tout le paysage environnant.

Plus loin, un beffroi dominant la plaine,permet de faire entendre le son de sa cloche, loin dans la ville.

OTOWA-NO-TAKI

une source sacrée

音羽山清水寺


Source sacré de Kiyomizu Dera
Source sacré de Kiyomizu Dera


Au pied du Hondo, bien plus bas, une source offre ses propriétés « thérapeutiques » supposées.

Son eau tombe en trois filets : toute la journée, enfants et adultes se pressent pour récupérer cette eau avec un récipient au bout d’un manche.

C’est une des grandes attractions du lieu.

Boire l’eau de la chute de droite rendrait intelligent,

l’eau du milieu apporterait la beauté,

tandis que l’eau de gauche offrirait une longue vie.

Pour les étudiants, cette eau donnerait plus de chance de réussite à leurs examens!

STATUE DE KOYASU KANNON

Au sud du hondo, une pagode à trois étages conserve précieusement une statue de Koyasu Kannon, visitée par des femmes enceintes pour assurer une grossesse harmonieuse au bébé et à la maman.

La déesse shinto Koyasu protège les mères et les enfants. Cette déesse est dassimilée à des divinités protectrices bouddhistes, comme Koyasu Jizo, Koyasu Kishibojin, Koyasu Kannon, ayant toutes un rôle bienveillant pour les femmes, les enfants, l’enfantement.

KIYOMIZU DERA
KIYOMIZU DERA

LE JISHU JINJA

Ce sanctuaire placé sur un monticule derrière le Hondo n’est pas bouddhique, mais shintô.

Il est consacré au kami de l’amour et du mariage, Okuninushino-Mikoto :

une offrande doit être donné au Dieu Enmusubi no kami.

Pour les jeunes couples, pour les célibataires en recherche de l’âme soeur,

il est possible de faire des voeux et des offrandes pour une relation harmonieuse.

Au sol, deux grosses pierres sacrées qui prédisent l’amour, makura ishi,
servent de test : distantes de 18 mètres environ, le pélerin qui parvient les yeux fermés à atteindre l’autre pierre en demandant la bénédiction du kami aura peut-être la bonne surprise d’avoir son voeu exaucé.


De Kyoto, Alain Delaporte-Digard pour www.buddhachannel.tv




Previous articleUn château dans une oasis du désert chinois en péril
Next articleLa Religion serait bénéfique pour les Enfants