Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Ecocivisme: des Gestes simples pour aider la Planète

Ecocivisme: des Gestes simples pour aider la Planète

36
0

La question du réchauffement climatique a le vent en poupe. Il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre nous dit-on. Soit, mais comment? 75% des Français sont conscients qu’il faut à tout prix changer nos modes de vies. Il serait temps: en France, chaque ménage émet 15,5 tonnes de CO2 par an. Pour tenter de limiter cette production, il existe des gestes simples. A chacun de modifier ses habitudes! Parce que l’ « écocitoyenneté” commence chez soi, voici quelques conseils…

DANS MA CHAMBRE,

JE MODERE LA TEMPERATURE.
16 à 17°C suffisent. Contrairement à ce que beaucoup pensent, une pièce trop chauffée est mauvaise pour la santé. (Pour éviter les pertes de chaleur, fermez les rideaux et volets). Saviez vous qu’1° C de moins correspond à 7% de consommation énergétique en moins?

JE BAISSE LE CHAUFFAGE DES QUE POSSIBLE
C’est bon pour l’environnement, la santé et le porte-monnaie. (En cas d’absence, ne pas hésiter à mettre le chauffage en hors gel).

images.jpg
Dans la vie de tous les jours, il existe certains mécanismes comme les robinets thermostatiques, qui permettent de maintenir la pièce à une température choisie. L’idéal est ce que les spécialistes appellent le système de “chauffage intelligent”, efficace et économique. Nous consommerions jusqu’à 10% de moins avec un système de régulation (chauffage en fonction d’une température choisie) et encore moins avec une “horloge de programmation” ou “thermostat programmable” (qui réduit automatiquement la température la nuit ou en cas d’absence). En effet, ce système de chauffage permettrait de faire 10 à 20% d’économies. (A noter que depuis le 1er janvier 2006, un crédit d’impôt de 25% ou 40% est alloué aux personnes faisant l’acquisition d’un appareil visant à réguler le chauffage.)

JE FAIS ATTENTION A MES LUMIÈRES…

Bien choisir son éclairage, c’est préserver l’environnement tout en faisant des économies.

images-1.jpgLes lampes basse consommation (LBC) permettent de faire des économies d’énergie: elles consomment 5 fois moins d’électricité et ont une durée de vie beaucoup plus longue que celles des autres ampoules. Elles dureraient en effet 8 fois plus longtemps que des lampes à incandescence (de quoi largement compenser leur coût, un peu plus élevé que celui des autres)

A l’inverse, les lampes halogènes, beaucoup trop puissantes (300/500W) sont rarement nécessaires. (Elles consomment autant d’éléctricité qu’une vingtaine de LBC de 15W!)
Dans la journée, il vaut mieux profiter de la lumière du jour. Achetez des miroirs, privilégiez une couleur claire pour vos murs…Bref, valorisez la lumière naturelle au maximum. Finalement, n’oubliez pas de tout éteindre quand vous sortez: 3 ampoules (75W) allumées toute une soirée consommeraient autant qu’une lessive à 60°C!

J’ AÈRE CHAQUE MATIN et JE FAIS RÉGULIÈREMENT LE MÉNAGE:
fe_fenster.jpgSouvent trop sec, ou trop humide, plein de poussières ou de polluants chimiques, l’air que nous respirons contiendrait pas mal de produits nocifs.
C’est pour cela qu’une bonne ventilation de la pièce est indispensable. Pour la santé et le bien-être, 10 minutes chaque matin permettrait d’évacuer toutes ces particules néfastes. Le tabac est par ailleurs la première source de pollution dans l’habitat. La VMC (ventilation mécanique contrôlée) est alors une bonne solution pour régénérer l’air de la pièce.

Mais ouvrir la fenêtre ne fait pas tout. Retrousser ses manches et faire un brin de ménage fait partie du travail responsable de tout bon “écocitoyen”.

Comme la ventilation, le ménage est indispensable pour éliminer toutes les particules, poussières, acariens…

Pour indications, il faudrait dépoussiérer régulièrement (abats-jours et ampoules propres permettent de récupérer 30% de luminosité), changer les draps 2 fois par mois et passer l’aspirateur 2 fois par semaine.

Pour en savoir plus:

Site de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

Site de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur


Par Clémence de la Robertie pour www.buddhachannel.tv

Previous articleÀ Pékin, pour un steak d’Hippopotame
Next articleExposition Thangka et Lumbini – Bouddhisme au Népal, Thangka de Janam Lama – Photographies de Jean-Marc Besacier