Accueil Espace Bouddhiste Animaux À Pékin, pour un steak d’Hippopotame

À Pékin, pour un steak d’Hippopotame

13
0

kangourou.gif
Pékin, Chine – selon le journal chinois Legal Daily :

Le restaurant du zoo de Pékin propose à la carte des plats d’animaux sauvage dont certains sont en voie de disparition: des hippopotames, des kangourous, des scorpions, des crocodiles ou des cerfs.

Sauf à être végétariens, ne soyons pas des tartufes : les Australiens et d’autres pays mangent déjà leur Kangourous, les Européens des cerfs et des autruches. Les singes, scorpions et autres sauterelles ne sont pas méprisés en Afrique. Ne reste que les crocodiles et les hippopotames pour crier au scandaleux mépris de la vie animale.

Ge Rui, du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), explique qu’il est « totalement inapproprié pour un zoo de vendre ce genre de choses ». Les zoos sont censés « cultiver l’amour des animaux ainsi que leur protection, proposer la viande des bêtes en cage incite à la consommation et augmente la menace sur les animaux qui vivent à l’état sauvage.

Selon Chang Jiwen, un expert de l’Académie chinoise des sciences sociales, ces ventes sont « légales » mais inhumaines. Zheng Yuanjie, un célèbre écrivain chinois est lui outré que l’on puisse « observer des animaux emprisonnés dans un espace limité tout en mangeant leurs congénères ».

Suite à cette polémique, les propriétaires du restaurant Bin Feng Tang ont déclaré que la viande provenait de fermes d’animaux exotiques et qu’ils n’avaient jamais rencontré de problèmes avec les autorités. Malgré cela, ils auraient tout de même décidé de réviser leur menu.

Previous articleDanse du Vajra : Danse pour le bien des êtres
Next articleEcocivisme: des Gestes simples pour aider la Planète