Accueil Espace Bouddhiste Voyages La Corée du Sud – Géographie

La Corée du Sud – Géographie

7
0

————

COREE DU SUD

220px-Seoul-01__xndr_.jpgDonnées géographiques
– Superficie : 99.617 km² (hors zone démilitarisée)
– Population : 48 955 203 (2013)
– Capitale : Séoul
– Villes principales : Busan, Taegu, Inchon, Kwangju
– Langue officielle : coréen
– Monnaie : won
– Fête nationale : 3 octobre

Données démographiques
– Croissance démographique : 0,33% par an (2007)
– Espérance de vie : 77,2 ans (2007)
– Taux d’alphabétisation : 97,9%
– Religion (s) : Bouddhisme (46%), protestantisme (39%), catholicisme (13 %)
– Indice de développement humain : 0,901

Données économiques
– PIB (2007) : 947 milliards de dollars
– PIB par habitant (2007) : 19.600 dollars
– Taux de croissance (2007) : 4,9%
– Taux de chômage (2007) : 3,2 %
– Taux d’inflation (2007) : 2,6%
– Principaux clients : Chine, Union européenne, Etats-Unis, Japon, Hong Kong, Taïwan, Allemagne, Singapour
– Principaux fournisseurs : Japon, Chine, Etats-Unis, Union européenne, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Australie, Allemagne, Indonésie, Taïwan

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :
– agriculture : 3,25 %
– industrie : 39,60 %
– services : 57,15 %
– Exportations de la France vers la Corée (2007) : 3 Mds d’euros
– Importations françaises depuis la Corée (2007) : 4 Mds d’euros
– Communauté française en Corée : environ 2.000
– Communauté coréenne en France : environ 13.000

Géographie

220px-Seoul_at_night_from_63_building.jpgLa République de Corée est située en Asie du nord-est, dans la partie sud d’une péninsule située dans le prolongement de la façade maritime de la Sibérie et de la Mandchourie chinoise. Le pays s’étend sur 450 km du nord au sud et sur 230 km d’est en ouest. La ligne de démarcation de 248 km entre les deux Corées, bordée d’une zone démilitarisée, se situe aux environs du trente-huitième parallèle.

Le relief est montagneux et très accidenté. Les principales chaînes montagneuses sont le T’aebaek-Sanmaek, parallèle à la côte orientale et le Sobaek, d’orientation sud-ouest/nord-est, dont les sommets culminent à près de 2.000 m. Les plaines, qui occupent moins d’un cinquième de la superficie, sont concentrées essentiellement le long du littoral occidental et méridional (rizières, façades maritimes de faible inclinaison). Les côtes sont très échancrées et bordées de 3400 îles dont la principale est l’île de Cheju-do où culmine le sommet du Halla-san (1950 m).

Les deux fleuves principaux de la Corée du sud sont le Naktong et le Han qui prennent leur source dans le Taebaek-Sanmaek. Seul le Naktong, qui se jette dans le détroit de Corée, est réellement navigable. Le type de végétation varie en fonction de la topographie et des écarts de températures. On trouve ainsi des plantes alpines dans le nord et dans les zones d’altitude élevée, une végétation de climat tempéré au centre et à l’ouest et une flore propre aux zones chaudes tempérées le long de la côte sud et dans l’île de Cheju.

Population

La densité de population est l’une des plus élevées au monde. La grande majorité des habitants est concentrée dans les basses régions côtières du sud-est et de l’ouest du pays. La population est très homogène, sans doute descendante de tribus mongoles d’Asie centrale. En dehors de quelques Chinois, le pays ne compte aucune minorité ethnique ou linguistique. Les principaux flux migratoires sont orientés vers les Etats-Unis, le Canada et l’Australie.

Climat

Le rythme des saisons en Corée du Sud est peu différent de celui de l’Europe. Les saisons sont très contrastées avec des hivers froids et secs et des étés chauds, humides et pluvieux. Les contrastes climatiques sont importants entre l’arrière-pays montagneux, qui connaît des températures basses et la côte méridionale qui bénéficie d’un climat plus clément. A Séoul, les températures peuvent atteindre des extrêmes et varier de -12°C en janvier à 37°C en juillet. La mousson d’été (juillet-août) peut apporter des pluies torrentielles.

Villes principales

SEOUL

Capitale de la Corée du Sud (10,7 millions d’habitants), située en amont de l’estuaire du Han, à 60 km de la mer Jaune. C’est l’une des villes les plus peuplées du monde qui concentre près du quart de la population du pays.

Centre économique et culturel de la Corée du Sud, elle est placée sous l’administration directe du gouvernement sud-coréen. L’économie de la ville repose sur les services, le commerce, le tourisme et l’industrie (textile, chimie, électronique, agro-alimentaire). Des industries lourdes (pétrochimie, cimenterie, métallurgie) se sont implantées à proximité du littoral.

Fondée au 11ème siècle, elle devint la capitale de la Corée sous la dynastie Choson, puis celle de la Corée du Sud lors de la partition de la Corée en deux Etats. Détruite en grande partie durant la guerre de Corée, elle fut reconstruite selon un plan géométrique et offre un aspect très moderne (autoroutes suspendues, buildings et larges avenues). La surpopulation pose de graves problèmes d’urbanisme et de pollution. Les principales curiosités sont les palais construits sous la dynastie Choson et quelques musées. Séoul est aussi un important centre universitaire.

PUSAN

Deuxième ville et principal port maritime de la Corée du sud (4,2 millions d’habitants), située sur le détroit de Corée au sud-est du pays. Les principales industries sont la construction navale, le matériel ferroviaire, la sidérurgie, le textile, les produits de la pêche. Un service de ferries assure la liaison avec le port japonais de Shimonoseki. Pusan abrite plusieurs universités.

TAEGU

Troisième ville du pays (2,5 millions d’habitants), c’est un pôle commercial très actif, situé sur le Naktong. L’industrie repose sur le textile et l’agroalimentaire. La ville comprend deux universités.

INCHON

Port principal de Séoul (2,5 millions d’habitants), situé à l’embouchure du fleuve Han, sur la mer jaune, à 35 km de la capitale.

KWABJU

Ville du sud-ouest de la Corée du sud (1,3 millions d’habitants), située au sein d’une région agricole et industrielle (agroalimentaire, textile, construction automobile). La ville accueille une université.

Carte de Corée du Sud

map_south_korea.gif

Source : www.korea.net->

Previous articleL’Urgence qui en révèle d’Autres
Next articleCher Lama Zopa – Un livre pour transformer les problèmes en bonheur