Accueil Espace Bouddhiste Education Vietnam — Les vacances d’été à la pagode pour la jeunesse

Vietnam — Les vacances d’été à la pagode pour la jeunesse

25
0

Depuis 5 ans, certains parents choisissent la pagode comme destination de vacances d’été pour leurs enfants. Dans un cadre où règne la tranquillité, les enfants ont l’opportunité de mieux comprendre les préceptes du bouddhisme, grâce à l’enseignement prodigué par les bonzes.

5041-a02as.jpgLa pagode Hoang Phap, située dans la commune de Tân Hiêp, district de Hoc Môn, à Hô Chi Minh-Ville, est devenue depuis 2005 une des adresses privilégiées pour les jeunes de l’ensemble du pays à l’occasion des vacances d’été. Ces cours de pratique, qui durent une semaine, sont destinés aux jeunes âgées de 13 à 25 ans. Conditions indispensables : ayant des papiers d’identité et la chasuble. Chaque année, les bonzes donnent un cours unique, dispensé à titre gratuit. Au total, ils ont accueilli 6.700 jeunes, dont la moitié étaient étudiants.

« Sur les conseils de ma grand-mère, j’ai décidé de venir ici pour y rechercher quiétude et ataraxie, après un an de dur labeur pour mes études », partage Hoàng Van Viêt, étudiant en 2e année de l’Université des sciences naturelles relevant de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville.

À propos des motivations qui l’ont poussé à passer ses vacances d’été à la pagode, le lycéen Nguyên Thành Long explique : « Je me sens l’âme charitable après m’être engagé à réciter les livres liturgiques du bouddhisme avec ma grand-mère ».

Les participants doivent scrupuleusement obéir à l’horaire stipulé par les religieux et respecter les convenances au sein de la pagode, définies lors des premières leçons sur l’honnêteté des bouddhistes, les modes de prosternation, etc. En outre, les élèves doivent aider les bonzes à préparer les repas, puis prier avant chacun d’entre eux tout en manifestant un profond respect du fruit du travail des personnes grâce auxquelles ils peuvent se nourrir. En plus d’invoquer Bouddha chaque jour par des prières, la pratique de la contemplation quotidienne aidera les jeunes à se recueillir après une année d’études qui les ont mis à rude épreuve.

« Les premiers jours, il est très difficile pour les plus agités d’arriver à se concentrer lors des séances de contemplation, qui durent une vingtaine de minutes. Mais cette pratique est une activité utile et indispensable », souligne Lê Diêu An, de la province de Dông Nai (Sud), qui y a participé 2 fois.

Les cours à la pagode visent à aider les jeunes à se doter d’instruments pour surmonter les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans la vie, sans oublier d’être reconnaissants lorsque la chance et le bonheur leur sourient. Ce séjour est porteur d’un message aux jeunes : respecter ce dont ils disposent.


Source: Courrier du Vietnam->

Previous articleLe Veda ou les Origines de la Connaissance
Next articleLa chasse aux bébés phoques interdite en Russie !