Accueil Espace Bouddhiste Culture Quan Âm Thi Kính au Festival de l’Imaginaire

Quan Âm Thi Kính au Festival de l’Imaginaire

16
0

13/03/2012

Les artistes du Théâtre national de chèo du Vietnam interpréteront la pièce Quan Âm Thi Kính, un grand classique du théâtre populaire vietnamien, les soirs des 16 et 17 mars à la Maison des cultures du monde à Paris, dans le cadre du 16e Festival de l’Imaginaire de la France.

quan_am_thi_kinh.jpgAvec des décors sobres, des maquillages excessifs, des costumes colorés, des instruments où dominent le luth nguyêt, la vièle à deux cordes dàn nhi, la flûte en bambou sao truc ou le tambour mo, la très célèbre pièce Quan Âm Thi Kính se révèle une tragédie pure sans armes ni sang.

Pièce anonyme remontant aux XVe-XVIIe siècles, Quan Âm Thi Kính conte la tragédie chantée et mimée d’une jeune femme vertueuse qui, pour échapper à l’injuste courroux de son mari, se déguisa en bonze et se cacha dans une pagode.

Quelques temps après, le jeune bonze fut accusé d’avoir engrossé une fille du village et condamné à vivre sous le portique de la pagode. À sa naissance, l’enfant lui fut confié mais, contraint de mendier pour le nourrir, sa santé déclina peu à peu et il mourut.

Art populaire par excellence, le chèo est un théâtre musical né dans les villages du delta du fleuve Rouge qui se caractérise par la large place accordée à l’humour. Souvent, le chèo conte la vie simple des gens de la campagne, mais le répertoire comprend aussi des pièces historiques et satiriques, des comédies de mœurs et des adaptations de légendes.

Lire la suite sur fr.vietnamplus.vn

Previous articleLaxalt ne croit pas au hasard
Next articleJeu-Concours — Gagnez des places pour La Nuit Nomade !