Accueil Espace Bouddhiste Culture Jeu-Concours — Gagnez des places pour La Nuit Nomade !

Jeu-Concours — Gagnez des places pour La Nuit Nomade !

4
3

Le 4 avril, le film La Nuit Nomade de Marianne Chaud sortira en salle. A cette occasion, nous vous offrons des places pour l’avant-première du film, des places au cinéma, et des affiches du film.


nn6.jpg


Envoyez-nous vos plus beaux témoignages sur le peuple himalayen

avant le 29 mars 2012

sur info@buddhachannel.tv

Les plus beaux seront sélectionnés par l’équipe de Buddhachannel
et publié sur www.buddhachannel.tv



1e prix : 1 entrée pour 2 personnes au cinéma et 1 affiche du film
– 2e prix : 1 entrée pour 2 personnes au cinéma
– 3e prix : 1 entrée pour 2 personnes au cinéma
– 4e prix : 1 affiche du film
– 5e prix : 1 affiche du film



nn1.jpg


C’est peut-être la dernière migration pour Tundup, la fin de sa vie nomade sur les hauts plateaux himalayens.

Quand les marchands arriveront, Tundup et les siens devront choisir : vendre leur troupeau, abandonner leurs terres et partir à la ville comme tant d’autres avant eux, ou rester au Karnak. Où seront-ils le plus heureux ?


À 4500 mètres d’altitude, dans un décor lunaire où le ciel se mêle à l’immensité minérale, la réalisatrice Marianne Chaud a filmé les déplacements de ces derniers nomades. Immergée de longs mois dans leur communauté, parlant leur langue, elle a placé sa caméra au plus près de leurs voix et de leurs gestes, offrant aux spectateurs des rencontres d’une rare intimité.
Autant que la splendeur des paysages, l’extrême rudesse des conditions de vie ou l’émotion partagée avec ces nomades, c’est cette proximité qui crée la magie du film.


nn2.jpg



LE LADAKH


LA NUIT NOMADE a été tourné sur les hauts plateaux du Karnak (4500 mètres d’altitude), dans la région du Ladakh. Autrefois royaume bouddhiste indépendant, isolé par la grande chaine himalayenne, le Ladakh a longtemps préservé un mode de vie très traditionnel : population d’agriculteurs, d’éleveurs et de religieux vivant en autarcie.


Depuis 1947, le Ladakh fait partie de l’Inde. Situé à l’extrême nord du pays, à la frontière du Tibet chinois et du Pakistan, le Ladakh est une région stratégique pour le gouvernement indien, qui y construit des routes, des aéroports, des bases militaires, des hôpitaux, des écoles. L’économie de marché a remplacé l’auto-subsistance, les éleveurs et les agriculteurs sont chaque année plus nombreux à abandonner leurs terres et leurs bêtes pour chercher un travail rémunéré à Leh, la capitale de la région. Ils deviennent alors la plupart du temps ouvriers journaliers, payés au prix le plus bas.


nn3.jpg


La réalisatrice

Marianne Chaud, née en 1976, est ethnologue, diplômée de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, à Paris.

Elle a consacré sa thèse de doctorat à l’étude de la relation des hommes à leur territoire dans la région himalayenne du Ladakh-Zanskar, dans le Nord de l’Inde. Depuis dix ans, elle retourne régulièrement dans cette région, effectuant des séjours de trois à sept mois dans différents villages, à différentes époques de l’année. Accueillie par des familles ladakhi, elle apprend leur langue, adopte leurs règles, participe à leurs travaux, qu’ils soient agricoles ou domestiques. Observant et questionnant inlassablement, elle tisse des liens sentimentaux forts avec ces habitants et son intérêt intellectuel s’enrichit d’une profonde expérience personnelle.


Depuis 2006, elle réalise des films documentaires dans cette région qui est devenue son terrain privilégié pour explorer l’universalité de l’homme.


Elle tourne ses films seule, équipée d’un matériel réduit à l’essentiel : une caméra, un micro, des panneaux solaires pour recharger les batteries. Ce choix lui offre la liberté de faire des tournages longs (entre trois et six mois), dans une relation de grande intimité avec ses personnages. À plusieurs jours de marche de la première route carrossable, dans des conditions de confort difficiles liées à l’altitude et au froid, elle s’intègre profondément dans ces communautés himalayennes et vit ses tournages comme des expériences d’immersion intense.


nn4.jpg


FILMOGRAPHIE
– 2011 LA NUIT NOMADE
– 2008 HIMALAYA, LE CHEMIN DU CIEL

Nomination aux César 2010 (Catégorie Documentaire)

Grand Prix, Festival de Montagne de Trento (Italie)

Prix du Public / Prix National Geographic, Festival de Montagne d’Autrans (France)

Festival international de Washington (Etats-Unis), Festival international de Vancouver (Canada),…
– 2007 HIMALAYA, LA TERRE DES FEMMES

Prix du Public / Prix du Meilleur Film, Festival de Montagne d’Autrans (France)

Prix du Meilleur Film, Festival de Montagne de Trento (Italie)

Festival de Montagne de Banff (Canada), Festival International Jean Rouch (France)


nn5.jpg



Previous articleQuan Âm Thi Kính au Festival de l’Imaginaire
Next articleLe Courage de Sauter le Pas

3 Commentaires

  1. Jeu-Concours — Gagnez des places pour La Nuit Nomade !
    Rien qu’en regardant la bande annonce j’en ai les larmes aux yeux!

    J’ai hâte de voir ce film.

    Merci à Buddhachannel pour cette opportunité offerte!

  2. Jeu-Concours — Gagnez des places pour La Nuit Nomade !
    Merci Marianne pour ce film.
    On ressent ta passion et ta compassion pour un peuple oublié de tous!
    Encore un film qui nous transporte au delà de nos frontières

  3. Jeu-Concours — Gagnez des places pour La Nuit Nomade !
    j’espère que ce film passera dans ma petite ville de mont de marsan et que j’aurai ainsi la chance d’aller le voir
    longue vie aux peuples hymalayens

Comments are closed.