Accueil Espace Bouddhiste Culture Le nouvel an chinois

Le nouvel an chinois

17
0

Alain Delaporte-Digard
Alain Delaporte-Digard
C’est la Fête du Printemps !

Les chinois viennent de fêter le nouvel An, nous sommes dans l’année du Cochon, du Cochon de Feu car notre époque est régie par l’élément cosmogonique du Feu. Ce début de la Fête du Printemps va se dérouler sur 15 jours, avec en clôture la Fête des Lanternes, tant aimée par les enfants.

Cette nouvelle année chinoise vient de commencer le 18 février et prendra fin le 6 février 2008 : c’est un calendrier luni-solaire, comme le calendrier hébreu et samaritain, rythmé par le cycle annuel du Soleil et de la Lune. Le cochon est un animal paisible, loyal, amenant la prospérité. Pour tous les astrologues chinois, l’année sera bonne avec une réduction des conflits sur cette planète et une relance de l’économie. L’argent va renter! On va s’aimer !

Les tibétains viennent aussi de fêter leur Losar, leur nouvel An en entrant à la mi février dans l’année 2129. Les cérémonies permettent d’éliminer tout élément négatif de l’année qui vient de s’achever et de commencer une année nouvelle sans obstacle . C’est un renouveau : chacun se purifie, même la maison est nettoyée de fond en comble. On brûle ce qui est malsain, et avec joie chacun se dirige vers la pureté et le bonheur. Sa Sainteté le 12e Gyalwang Drukpa a envoyé cette lettre : « Le nouvel an est l’occasion de se souhaiter du bonheur. Souhaiter le bonheur n’est rien d’autre que partager amour et compassion. Cela doit devenir le leitmotiv de notre vie. »

Alors, belle nouvelle année.

Prenons toutes les belles décisions pour une vie heureuse et solidaire, pour le bien de tous les êtres…


Alain Delaporte-Digard

Nouvel-An.jpg

www.buddhachannel.tv

Previous articleLa grande migration des chinois pour le nouvel an
Next articleLe Festival Kathina célébré dans une pagode khmère à Hanoï