Accueil Espace Bouddhiste Culture La Circoncision dans l’Art

La Circoncision dans l’Art

5
0

LA CIRCONCISION DANS L’ART


Allemagne : Munich, Ancienne pinacothèque
Allemagne : Munich, Ancienne pinacothèque



En Occident, la très grande majorité des représentations artistiques de circoncision concerne la Circoncision du Christ. Comme tout enfant juif, Jésus a été circoncis le 8e jour. C’est Saint Luc, l’Evangéliste de l’enfance du Christ, qui rapporte cet événement dans son Evangile.



Italie : La Circoncision, Ecole de Giovanni Bellini, XVIe Siècle
Italie : La Circoncision, Ecole de Giovanni Bellini, XVIe Siècle




Italie : Bartolomeo Veneto
Italie : Bartolomeo Veneto




Circoncision (détail), XVe Siècle.
Circoncision (détail), XVe Siècle.



Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’Ange lui avait donné avant sa conception. (Lc 2,21)

L’Eglise Catholique a très longtemps fêté la Circoncision du Christ, au même titre que les autres événements de la vie de Jésus relatés dans les Evangiles et dans la tradition. Le calendrier liturgique situe la Circoncision du Christ au 1er Janvier, soit 7 jours après la Nativité. Le 1er Janvier est bien le 8e jour après Noël. L’art occidental, très nourri par le Christianisme et par les commandes de l’Eglise Catholique, a fourni de nombreux tableaux et quelques sculptures représentant la Circoncision de Jésus enfant, dans la période allant de la fin du Moyen-Âge jusqu’au XVIIe Siècle. Les plus grands peintres ont apporté leur contribution. Après cette période, ce thème est quasiment abandonné.



La Circoncision, par Jean Soulas, 1530.
La Circoncision, par Jean Soulas, 1530.


Il est à noter qu’une confusion est parfois faite entre les tableaux représentant la Présentation au Temple et la Circoncision : on intitule parfois Circoncision des scènes de la Présentation et inversement. La Présentation au Temple est un autre rituel de l’époque de Jésus où les enfants mâles étaient amenés au Temple de Jérusalem pour être consacrés au Seigneur, comme le précise Saint Luc dans son Evangile :

Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi: Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur: un couple de tourterelles ou deux petites colombes. (Lc 2,22-24).



La Circoncision, par le Maître de Saint Séverin

Il est vrai que les deux thèmes sont proches l’un de l’autre, font appel aux mêmes personnages (la Sainte Famille, Jésus enfant nu ou dans ses langes, un ou des religieux juifs) et aux mêmes décors, et donc ce sont parfois seulement des détails du tableau qui feront la différence. La présence d’instruments chirurgicaux ou d’un couteau indiquera évidemment la Circoncision. En revanche, si des colombes sont peintes, ce sera une Présentation.

Les costumes, les décors et les détails sont souvent fantaisistes, le réalisme historique et archéologique n’étant pas un souci à cette époque.




France : Claude Vignon (1593-1670)
France : Claude Vignon (1593-1670)




La Circoncision par Rembrandt
La Circoncision par Rembrandt




Italie : Circoncision, par Tomaso di Andrea VINCIDOR (XVIe Siècle)
Italie : Circoncision, par Tomaso di Andrea VINCIDOR (XVIe Siècle)




France : la Circoncision
France : la Circoncision




En dehors de l’art occidental, c’est surtout l’archéologie égyptienne et moyen-orientale qui fournit de nombreuses scènes de circoncision, traduisant que cette coutume était très répandue dans ces cultures.



Circoncision - Egypte
Circoncision – Egypte


Source : macirconcision.ifrance.com

Previous articleLa main gauche de Dieu
Next articleVinaya – une anecdote bouddhiste