Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Vietnam — Un héros de l’indépendance part en croisade pour l’environnement

Vietnam — Un héros de l’indépendance part en croisade pour l’environnement

20
0

Le général Giap ne sort pas souvent de sa réserve. Cet homme de 98 ans, héros de la lutte pour l’indépendance , jouit pourtant d’un immense prestige et sa ténacité risque bien d’avoir raison des projets du gouvernement vietnamien.

Alors que la répression touche toutes les voix dissidentes, celle du général Giap reste intouchable pour les autorités. Le plus grand héros militaire du Vietnam bénéficie en effet d’un traitement de faveur de la part d’un régime qui s’appuie sur les victoires passées pour asseoir sa suprématie.

C’est un projet de mine de bauxite qui a fait sortir le général de sa retraite médiatique. Pour lui, la volonté du gouvernement d’exploiter le minerai d’aluminium sur les hauts plateaux du centre du pays est une «immense erreur» de la part des dirigeants vietnamiens.

Le gouvernement a en effet accordé une concession à une filliale du groupe chinois Chinalco d’extraire le précieux minerai fin 2007. Le général Niap insiste sur cette aberration «nationale et environnementale».

Contrairement à de nombreux autres minerais, l’exploitation de la bauxite se fait à ciel ouvert et le traitement de ce minerai produit des boues rouges, toxiques en grande quantité. Or, le projet à l’heure actuelle prévoit de faire du Vietnam l’un des premiers prodcteurs mondiaux de bauxite grâce à ce gisement avec une production pouvant aller jusqu’à 1.2 millions de tonnes par an.

Le général Giap
Le général Giap

Le général Giap a donc réalisé trois lettres ouvertes cette année pour dénoncer la décision des autorités. Ralliant derrière lui la contestation des milieux scientifiques, mais aussi d’associations catholiques, le général Giap craint la mainmise chinoise sur cette région stratégique pour le pays mais aussi les déplacements de minorités ethniques.

L’aura du général a en tout cas fait faire un pas en arrière par le gouvernement : le premier ministre Nguyen Tan Dung a annoncé la commande d’une étude d’impact environnemental alors que le projet était qualifié d’enjeu politique majeur.


Thomas PRADO pour www.buddhachannel.tv

Previous articleUne taxe carbone dès 2010 ?
Next articleDes réalisateurs chinois boycottent le Festival du film de Melbourne