Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Rien ne se perd, tout se récupère …

Rien ne se perd, tout se récupère …

7
0

Parmi les constituants traditionnels de ce que nous jetons quotidiennement dans nos poubelles et que nous appelons  » ordures  » il y a du carbone, de l’hydrogène et de l’oxygène.

On y trouve également du chlore (matières plastiques et papiers), du soufre (matières organiques et végétales, caoutchouc), des métaux lourds comme le mercure (piles, encres d’imprimerie) mais aussi du chrome, du zinc (peintures) de l’arsenic (pesticides, matières plastiques), du plomb, du nickel et du cadmium (batterie de voiture)

Ces constituants, bien qu’en faible quantité (moins de 5%), sont la source des polluants produits par la combustion des ordures (gaz chlorhydrique, oxyde de soufre et métaux lourds solides et gazeux).

300-tri.jpg

Nous avons eu la chance de participer aux portes ouvertes du Centre Multi filières d’IVRY PARIS XIII et nous avons pu constater qu’au-delà du savoir faire, des technologies sophistiquées sont utilisées. Pour traiter et valoriser ces déchets ménagers le SYCTOM d’IVRY met en oeuvre des moyens modernes et respectueux de l’environnement comme par exemple un système d’épuration des fumées performant en conformité avec les normes européennes de protection de l’environnement.

Il regroupe sur un même site :
– Un centre de tri
– Une unité d’incinération
– Une déchetterie

Le centre de tri

Il traite chaque année 33000 tonnes de déchets ménagers recyclables (à titre d’exemple, chaque année un habitant de la région parisienne produit 500 kg de déchets ménagers) : journaux, magazines, emballages cartons, bouteilles plastiques, briques alimentaires, boites en acier et aluminium.
Sa finalité : Préparer le recyclage. Les déchets seront ensuite acheminés vers les entreprises de recyclages qui les utiliseront pour fabriquer de nouveaux produits.

L’unité d’incinération

Le centre dispose d’une capacité de traitement de 730.000 tonnes d’ordures ménagères par an.

Sa finalité : Produire de l’énergie. La chaleur dégagée par la combustion des déchets est récupérée et transformée en énergie sous forme d’électricité et de vapeur. Une partie de l’électricité est utilisée pour le fonctionnement du centre lui-même et le surplus est revendu à EDF.

La déchetterie

Elle est exploitée par la Sté SITA jusqu’en 2010. Cette déchetterie est réservée aux particuliers résidants dans les communes de l’agglomération de la région parisienne.

par Yves Francès
de l’Association Cybelter, Association de défense de l’environnement, protection de la nature et lutte contre les gaz à effet de serre
Novembre 2006

www.buddhachannel.tv

Previous articleL’Homme, l’Animal et le Pardon
Next articlevén. Shinjin — La voie du Bouddha, la libération de la souffrance