Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Climat et après Kyoto à Bangkok : moins de deux Ans pour...

Climat et après Kyoto à Bangkok : moins de deux Ans pour trouver un Accord

19
0

CLIMAT ET APRÈS KYOTO A BANGKOK, MOINS DE DEUX ANS POUR TROUVER UN ACCORD


02.04.2008

cheminee.jpgLes délégués de 163 pays participent au nouveau cycle de négociations sur le climat et l’après Protocole de Kyoto qui a commencé lundi à Bangkok, en Thaïlande, sous l’égide de l’ONU.

L’objectif de ce nouveau cycle de négociations sur le climat et le changement climatique est de faire avancer la communauté internationale vers la conclusion d’un nouvel accord sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre à Copenhague dans moins de deux ans, en 2009, un accord chiffré, contrairement à la feuille de route issue il y a trois mois de la conférence de Bali sur le climat.

Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques (CCNUCC), a déclaré à l’ouverture de la conférence de Bangkok qu’il ne restait environ qu’un an et demi, « un délai très court pour achever les négociations sur un des accords internationaux les plus complexes de tous les temps ».

Cet accord sur le climat et des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre doit être signé en 2009 à Copenhague pour permettre son entrée en vigueur à l’expiration de la première phase du Protocole de Kyoto en 2013.

L’objectif de la conférence de Bangkok, qui prendra fin le 4 avril, est d’élaborer un programme de travail qui doit permettre d’aboutir à un accord en 2009 à Copenhague et de travailler sur les règles qui devraient permettre aux pays développés d’atteindre les réductions d’émissions de gaz à effet de serre.

Avec près de 1.200 participants, c’est la première réunion de cette envergure organisée par les Nations Unies sur le changement climatique depuis la conférence de Bali en décembre dernier.

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, a demandé aux participants d’être ambitieux. « Le monde attend une solution de long-terme et économiquement viable. Une solution basée sur le principe de responsabilités communes mais différenciées. Une solution qui respecte l’équilibre délicat entre une action mondiale inclusive et le besoin d’éradiquer la pauvreté. Une solution qui promeuve une croissance économique dite verte, y compris dans les pays en développement, et des mesures d’adaptation à grande échelle et suffisamment financées », a-t-il déclaré.

Les prochaines négociations sur le climat, et de préparation de l’après Protocole de Kyoto, auront lieu, sous l’égide de l’ONU, au mois de juin 2008 à Bonn, en Allemagne.


Par Pierre Melquiot

Source : www.Actualités-News-Environnement.com

Previous articleFlamme Olympique : « Paris défend les Droits de l’Homme partout dans le Monde »
Next articleDeepak Chopra : ‘Le Tibet n’est pas une Mise à l’Epreuve bouddhiste’