Accueil Espace Bouddhiste Culture Découvrez la calligraphie Chinoise

Découvrez la calligraphie Chinoise

32
0

calligraphie chinoise
calligraphie chinoise
En visitant des monuments historiques et des sites pittoresques en Chine, ce qui intrigue les touristes étrangers, ce sont des écritures fantastiques, tracées soit sur des panneaux parallèles suspendus au pavillon, soit sur la plaque surmontant l’entrée du monastère, soit sur la stèle de pierre. Qu’est-ce que c’est? se demande-t-on. Enseignes? Slogans politiques? Affiches? Non. C’est un art aussi calligraphique qu’ornemental, dont l’origine et l’évolution ne sont pas connus de tous.
Vieille de 3 000 ans, l’écriture chinoise remonte au plus haut à la dynastie des Yin (16me siècle-11me siècle av.J.C.), époque sous laquelle les Chinois ont gravé leurs caractères, la pictographie, sur os d’animal et carapace de tortue. Ces pictogrammes ont été réformés sous l’empereur Xuan de la dynastie des Zhou pour devenir l’idéographie – une écriture uniformisée – connue alors sous l’appellation de Dazhuan (grand sigillaire). Cinq cents ans après, sur ordre du premier empereur des Qin, le chancelier Li Si a procédé à une nouvelle réforme, en écrant Xiaozhuan (petit sigillaire). Celui-ci, qui s’écrivait difficilement, a été simplifié plus tard pour devenir le Lishu, l’écriture passant ainsi de la forme ronde la forme carrée. Comme le Lishu était trop rigide, elle est revenue après l’arrondi, qui permettait de créer le Kaishu (écriture régulière), le Xingshu (écriture courante) et le Caoshu (écriture cursive). Depuis lors, ces formes d’écriture sont utilisées à niveau égal et leur fusion merveilleuse a atteint son paroxysme sous les Jin (265-420) et les Tang (618-907). La dynastie des Jin était l’âge d’or de l’art calligraphique. Tenaient alors le devant de la scène les Wang père et fils, Wang Xizhi et Wang Xianzhi. Le premier a assimilé les qualités de ses précurseurs, notamment Li Si (Qin) et Cai Yong (Han) pour créer un style personnel. Le petit Wang, au même titre que son père, était sans égal de son temps. Son écriture est caractérisée par l’élégance et le charme. L’école Wang a exercé une grande influence sur les générations postrieures, qui prirent son style pour modèle.

www.buddhachannel.tv

Previous articleMatthieu Ricard : « Comment prêcher la compassion et tuer pour manger ? »
Next articleSocrate : Connais-toi toi-même