Accueil Espace Bouddhiste Culture Poème taoïste

Poème taoïste

14
0


Le Bouddha
Le Bouddha


LE TAO EST L’ESPRIT

ET L’ESPRIT EST LE TAO.


Concentrer son esprit et le faire revenir à l’Un,

c’est concentrer son esprit et le geler en contemplation ;

c’est ce à quoi on pratique quand on débute.


A partir de quoi on le réduit en cendre et on oublie l’UN.

C’est oublier son esprit et abandonner la contemplation,

c’est à quoi on s’exerce dans un second temps. (…)


Alors le corps est comme bois mort et l’esprit comme ceindre éteinte,

le connu et le connaissant sont oubliés tous les deux. (…)


On oublie l’Un et atteint l’UN véritable

et qui n’est pas seulement l’UN mais toute chose ;

c’est savoir que l’UN est la souche de la multiplicité

et celle-ci le fonctionnement de l’UN. (…)


Quant on atteint par merveille à cette source,

il n’y a plus aucune différence entre l’esprit et le Tao
ni entre le Tao et l’esprit,

le Tao est l’esprit, et l’esprit est le Tao ;

Le Tao et l’esprit n’ont plus qu’une seule et même nature.

Se situant dans les existences (?),

on ne s’attache pas aux existences et ne s’écarte pas de la non-existence ,

Se situant dans l’inexistence (?),

on ne s’attache pas a l’inexistence et ne s’écarte pas des existences.


Poème de Sanlun Yuanzhi – Taoisme


Concentrons notre esprit vers l’UN.

Une réelle aventure de la dualité à l’unité.

Belle journée à tous

Alain Delaporte-Digard

www.buddhachannel.tv


Vous écoutez : AUDIO Buddhachannel

Previous articleLes Grottes du Temple du Bouddha Géant de Binxian
Next articleL’envie d’apprendre