Accueil Espace Bouddhiste Science La méditation zen, une arme antidouleur ?

La méditation zen, une arme antidouleur ?

17
0

zen-canada.gifSelon une étude menée à l’Université de Montréal au Canada, la pratique régulière de la méditation zen réduirait la sensibilité à la douleur.

Ce travail a été mené sur 35 volontaires, dont la moitié était des adeptes de cette discipline. Les autres n’avaient pour leur part aucune expérience en la matière et les auteurs ont évalué la sensibilité à la douleur des sujets… en leur appliquant une plaque chauffante ( !) sur les mollets. Après vérification par IRM (imagerie par résonnance magnétique), les scientifiques ont observé une différence significative entre les deux groupes.

Une diminution de la douleur de 18% en effet, a été constatée chez les adeptes de la méditation. « Sa pratique assidue semble avoir un effet sur l’épaisseur de certaines régions du cortex » cérébral, explique ainsi Joshua A. Grant, le principal auteur de l’étude. « L’augmentation de cette dernière aurait pour effet, selon toute vraisemblance, de diminuer la sensibilité à la douleur ».

La méditation zen, qui tire son origine du bouddhisme, est associée à des postures parfois douloureuses. Et c’est « la répétition de ces gestes (qui) contribuerait à l’épaississement du cortex. Et favoriserait de ce fait même, une plus grande endurance à la douleur. »

Source : Université de Montréal, 9 mars 2010

Previous articleL’envie d’apprendre
Next articleLe Bhoutan célèbre l’arrivée du prince héritier en plantant 108 000 arbustes