Accueil Enseignements Textes fondamentaux Dhammapada XVII. Kodha-vagga : Versets sur la colère

Dhammapada XVII. Kodha-vagga : Versets sur la colère

23
0

DHAMMAPADA


Bouddha_nuage-52d9b-4.jpg
XVII. Kodha-vagga : Versets sur la colère



Traduction par Jeanne Schut basée sur la version anglaise de Thanissaro Bhikkhu

221 Abandonne la colère, finis-en avec l’orgueil,
Dépasse tous les obstacles et les empêchements.
Quand tu es libre de tout attachement au corps et à l’esprit,
Entièrement libre — alors aucune souffrance ne jaillit.

222 Celui qui est capable de maîtriser fermement la colère
Comme on maîtrise un attelage de coursiers
Celui-là est un véritable conducteur de char
Les autres ne font que tenir des rênes.

223 Vaincs les colériques par le calme
Les méchants par la bonté
Les avares par la générosité
Les menteurs par la vérité.

224 Dire la vérité, retenir la colère, donner à ceux qui demandent
Même quand on a peu à offrir —
Ces trois vertus nous mettent
En présence des deva.

225 Les sages pleins de bonté
Dont la maîtrise du corps est parfaite
Atteignent l’état d’équanimité
Où toute peine disparaît.

226 Pour ceux qui demeurent constamment vigilants
Qui s’entraînent de jour comme de nuit
Avec pour seul but la Libération,
Tous les voiles un jour tomberont.

227 – 228 Atula, il en a toujours été ainsi, cela n’a rien de nouveau : le monde
Trouve à redire quand on est assis en silence et quand on parle beaucoup,
Il trouve à redire quand on parle avec sagesse et modération.
Nul en ce monde ne peut échapper à la critique.

Il n’y a jamais eu, il n’y aura jamais
Et il n’y a pas actuellement
D’homme qui soit critiqué par tout le monde
Ou apprécié par tout le monde.

229 – 230 Mais si, après l’avoir observé jour après jour, les sages le louent,
C’est qu’il se comporte admirablement
Qu’il est vertueux, intelligent
Et doué de discernement.

Qui pourrait critiquer un tel homme
Aussi pur qu’un lingot d’or ?
Les deva eux-mêmes chantent ses louanges
Brahma lui-même chante ses louanges.

231 – 234 Veille à ce que la colère ne s’exprime pas en actes physiques,
Sache maîtriser ton corps.
Ayant cessé toute mauvaise conduite physique,
Pratique une bonne conduite en actions.

Veille à ce que la colère ne s’exprime pas en paroles,
Sache maîtriser tes paroles.
Ayant cessé toute mauvaise conduite verbale,
Pratique une bonne conduite verbale.

Veille à ce que la colère ne s’exprime pas en pensées,
Sache maîtriser tes pensées.
Ayant cessé tout mauvaise conduite mentale
Pratique une bonne conduite mentale.

Ceux qui savent maîtriser leurs actions
Qui savent maîtriser leurs paroles et leurs pensées
Les Eveillés
Sont ceux dont la retenue est sûre et vraie.

Source : www.dhammadelaforet.org

Previous articleL’imposture de Sogyal Rinpoché
Next articleBodhidharma – L’insaisissable