Accueil Espace Bouddhiste Voyages Sri Lanka : une balade cinghalaise

Sri Lanka : une balade cinghalaise

20
1

sri_lanka-4.jpg
La gorgée glacée de ginger beer, une limonade locale à base de gingembre, rafraîchit alors que le soleil est au plus haut. Une brise légère et bienvenue passe dans la grande paillote ouverte, porteuse d’effluves de curry et d’épices venant du buffet. Une mare artificielle, couverte de nénuphars et de lotus, où cohabitent poissons, grenouilles et serpents inoffensifs, renforce la sensation de quiétude.

A quelques dizaines de mètres de Jungle Beach, derrière un rideau de végétation vert émeraude, s’étirent les plages ocre de l’océan Indien, bordées de villages de pêcheurs. Et, disséminés sous les arbres, un groupe de luxueux bungalows, terrasse tournée vers la mer, pour les pensionnaires de l’hôtel. Le décor est planté, propice à une sérénité qui semble, ici, avoir toujours existé.

Pourtant, l’existence de Jungle Beach, joyau hôtelier de Kumpurupiddi, au nord-est du Sri Lanka, aurait été impensable il y a seulement cinq ou six ans.Car cette région a été au cœur de deux tragédies. La plus spectaculaire remonte au 26 décembre 2004, lorsque le tsunami qui balaye toute cette partie de l’Asie détruit le littoral oriental de l’île, emportant dans sa furie 38 000 personnes.

Si les Sri Lankais réussissent à reconstruire très vite et à faire disparaître la plupart des traces du cataclysme, il leur aura fallu des décennies pour venir à bout d’un autre drame qui a secoué la région. Quand celle-ci, tout le long de la côte, jusqu’à la pointe nord et Jaffna, y compris à l’intérieur des terres, abritait les fameux Tigres tamouls, ou, selon la terminologie officielle, Liberation Tigers of Tamil Eelam (LTTE).

Cette contrée paisible était alors une zone de guerre, où se réfugiaient dans la jungle les combattants tamouls. Un conflit commencé dans les années 70 et qui a fait une centaine de milliers de morts. Le pays était, depuis cette période, régulièrement endeuillé par les attaques suicides et les opérations commando.

Vastes offensives militaires menées par la SLA, l’armée sri lankaise, et négociations alternaient, avant que le gouvernement reprenne le contrôle du nord et élimine le chef des LTTE, en 2009. Depuis, le pays espère en avoir terminé avec la guérilla. De fait, la paix semble aujourd’hui bien installée, et c’est désormais toute l’île qui s’ouvre aux visiteurs.

Avant de s’aventurer dans la partie nord-est de l’île, la plupart des voyageurs passent d’abord par le centre pour en découvrir les nombreux trésors historiques et culturels, tel le temple de la Dent à Kandy…

Continuez à lire: cliquez ici


Previous articleInterview Gazom Lhamo – Chants Tibétains traditionnels
Next articleLa Volga est un fleuve bouddhiste

1 commentaire

  1. Sri Lanka : une balade cinghalaise
    I feel this is one of the most significant information for me. And i'm glad reading your article. However wanna observation on few general things, The website style is wonderful, the articles is in point of fact excellent : D. Just right process, cheers

    Feel free to surf to my page – [Adam Said->https://ch.linkedin.com/in/adamsaid%5D

Comments are closed.