Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Leonardo Di Caprio invite l’environnement à Cannes

Leonardo Di Caprio invite l’environnement à Cannes

21
0

Leonardo Di Caprio se présente comme un véritable écologiste dans son quotidien et à travers un film « La 11ème heure ».


logo_cannes_G.jpg


Lors d’une conférence de presse dans le cadre du Festival de Cannes, l’acteur Leonardo Di Caprio a défendu l’environnement et les modes de déplacement moins polluant :
– prendre le train plutôt que l’avion
– si on doit prendre l’avion, prendre des vols de compagnies commerciales
– utiliser une voiture hybride électrique-esence, ce qu’il a depuis plusieurs années


« J’essaie de respecter l’environnement du mieuw possible, par exemple en ce qui me concerne en installant des panneaux solaires sur le toit de ma maison, la voiture que j’utilise et tout ce que je fais au quotidien. En effet, ce n’est pas seulement une question d’élection, de vote pour le bon candidat, c’est une question de consommateur ».


Il a défendu le film d’Al Gore, même si son film « La 11ème heure » est plus alarmiste que le film de Gore, « Une vérité qui dérange » :

« J’ai aussi entendu des attaques, des critiques sur des gens comme Al Gore, sur ce qu’il fait pour être +vert+. On cherche tous à faire ce qu’on peut, à faire au mieux ».

« Si Al Gore n’avait pas présenté ce film au public, je crois qu’on ne se préoccuperait pas autant de l’environnement aujourd’hui ».


Léonardo Di Caprio présentait donc un documentaire très militant et hors compétition, « La 11ème heure », qui alerte sur l’état de la planète.


Autre propos de Leonardo Di Caprio :

« Lorsqu’on tourne un film, le metteur en scène c’est Dieu. Mais ici c’était Dieu qui était le metteur en scène. Nous avons simplement réuni en une heure et demie ce que les plus grands experts de l’environnement avaient à dire au sujet de l’environnement. C’était un processus compliqué, mais nous les avons laissés dicter ce que le film devait être. Mon rôle était de poser les questions et de raconter une histoire bien réelle. »


Un coup de griffe à Bush ;
« Le bilan de Bush en matière d’environnement est extremement limité. Il y a eu des cas de corruption de preuves scientifiques et de censure. Nous sommes vraiment gênés par le fait que l’administration américaine n’ait absolument rien fait pour l’environnement. »


www.buddhachannel.tv

Previous articleLes Inspirations Bouddhistes d’Anton – Le Peintre et la Mouche
Next articleUnion Européenne : Lutte contre le Tourisme sexuel impliquant des Enfants