Accueil Espace Bouddhiste Voyages Les Semelles Féériques arrivent à Bamako

Les Semelles Féériques arrivent à Bamako

24
0

Niamey, 27 décembre 2007


Le train du Niger
Le train du Niger


Cela fait deux mois maintenant que nous sommes sur les routes africaines.

Du Maroc à la Mauritanie puis le Sénégal … sans oublier la route Dakar/ Bamako : trois jours de train.

Un Tchou-tchou qui ne dépasse pas les 30 km/h,

Une locomotive verte jaune rouge couleurs d’une Afrique magique

Deux nuits dans un vieux train de la France

Où l’on peut voyager en première deuxième classe

Ou alors sur le toit ! Là où la vue trace toute son immensité….

Chaque siège a son trésor… il cache à la fois des sacs d’oignons, des seaux de moutardes, des pacs de jus, … toute une cargaison de marchandises qui durant les trois jours se transforment en oreiller, ou matelas pour le petit Jean-Claude.

Parfois nos sacs tombent, ce qui déclenche une avalanche de pelures d’oignons. Tout se remet en place on peut continuer à dormir … la tête sur le squelette de l’accoudoir. Un corps qui se faufile entre les bosses de cet ancêtre, nourri de la vivacité de «  ces voyageurs marchands » consumés d’entrain et de vivacité.

Nous voilà à Bamako !

Ville de folie, ville de Bonjours, une éternelle source de sourires.

Après dix jours passés, Bamako-Coura nous est familier, chaque pas est une poignée de main. Le chant «  Toubabou » fait parti du fond sonore de nos oreilles. Le jour et la nuit,  « le blanc » se voit et la discrétion se fait rare. Malgré tout, la rencontre avec certains dépasse un billet de 100 euros, pour laisser s’installer des bribes d’histoires du pays Dogon … la falaise de Bandiagara se dessine dans les yeux de ce guide, qui fait danser ses mots sur les sons de la Kora.


Les semelles féériques
Les semelles féériques


Orelie et Sophie, les Semelles Féériques


www.buddhachannel.tv

Previous articleAvis de disparition
Next articleFestival de Saint-Maur — MBSR et Sophrologie