Accueil Espace Bouddhiste Solidarité Canada — Cinq moines tibétains en quête de fonds pour leur monastère...

Canada — Cinq moines tibétains en quête de fonds pour leur monastère en Inde

64
0

Cinq moines tibétains qui parcourent le Canada en quête de fonds pour achever la construction d’un monastère bouddhiste en Inde étaient de passage à Gatineau, samedi et dimanche.

« Le monastère de Ganden Jangtsé existait au Tibet mais il a été détruit lors de l’invasion chinoise en 1959. Il a depuis été reconstruit dans le sud de l’Inde et il sert aujourd’hui d’université monastique à plus de 2000 moines », a raconté au Droit l’un des hôtes des cinq moines, Jason Simard, qui enseigne le bouddhisme tibétain à Gatineau depuis trois ans.

Des moines tibétains viennent régulièrement en tournée au Canada pour partager leur foi et amasser des dons. Ils étaient cinq en visite à Gatineau, ce week-end, à amasser des fonds pour continuer la construction d'un monastère bouddhiste dans le sud de l'Inde.
Des moines tibétains viennent régulièrement en tournée au Canada pour partager leur foi et amasser des dons. Ils étaient cinq en visite à Gatineau, ce week-end, à amasser des fonds pour continuer la construction d’un monastère bouddhiste dans le sud de l’Inde.

Réprimé par les autorités chinoises, le bouddhisme tibétain est un culte florissant dans le sud de l’Inde, où de nombreux fidèles de l’enseignement du dalaï-lama se sont établis après avoir fui leur patrie. À un point tel que les moines se trouvent un peu à l’étroit à Ganden Jangtsé, d’ajouter M. Simard.

Accompagnés de Lobsang Samtem, un moine tibétain qui vit au Québec depuis une dizaine d’années, les moines ont participé à deux activités pendant leur bref séjour en Outaouais. Samedi soir, ils ont pris part à une conférence sur l’importance de la méditation au Dépanneur Sylvestre, dans le secteur Hull. Dimanche après-midi, ils ont conclu leur visite par une conférence sur les « nobles vérités » – le premier enseignement de Bouddha – suivie de chants traditionnels monastiques tibétains. Chaque activité leur a permis d’amasser quelques dollars pour leur projet en Inde.

« Ils sont venus dans le but d’amasser du financement (pour continuer la construction du monastère de Ganden Jangtsé) mais aussi pour partager nos coutumes tibétaines avec les gens d’ici. Il y a une grande communauté tibétaine au Canada », a déclaré Lobsang Samtem en marge de la conférence de dimanche après-midi.

« Ils sont venus […] aussi pour partager nos coutumes tibétaines avec les gens d’ici ». – Lobsang Samtem

Il s’agit d’une première visite au Canada pour ces cinq moines, qui demeureront au pays pendant six mois avant de rentrer en Inde. Ils passeront tout le mois d’août au Québec. Ils ne parlent ni français, ni anglais, mais M. Simard assure la traduction simultanée de leurs enseignements.

Des moines tibétains viennent régulièrement en tournée au Canada pour partager leur foi et amasser des dons. « Ce ne sont pas toujours les mêmes moines qui viennent d’une fois à l’autre, mais ils viennent tous du même monastère », de préciser M. Simard, qui est membre du centre Paramita. L’organisme basé à Québec repose essentiellement sur l’enseignement du moine Lobsang Samtem et est rattaché au monastère de Ganden Jangtsé. Le centre Paramita compte une vingtaine de membres actifs en Outaouais.


Source : www.cyberpresse.ca

Previous articleLe Tantrisme par Erik Sablé 3/3
Next articleLes candidats du Non à l’EPR, le réacteur nucléaire