Accueil Espace Bouddhiste Voyages Le Népal: la porte du ciel

Le Népal: la porte du ciel

4
0
Le lac Phewa Tal
Le lac Phewa Tal

Du toit du monde aux cultures en terrasse de la plaine du Gange, le Népal offre des paysages d’une extrême diversité. C’est une terre de contrastes où cohabitent deux grandes religions, l’hindouisme et le bouddhisme, et de nombreuses ethnies unies dans une même ferveur religieuse.

Les incontournables

Katmandou et sa vallée

La vallée de Katmandou abrite les anciennes capitales royales. Katmandou, «le temple de bois» en sanskrit, nourrit notre imaginaire depuis des décennies. Le gros village jadis fréquenté par les hippies du monde entier s’est transformé en une cité dense à la croissance… anarchique. La vieille ville recèle cependant des quartiers charmants. Séparé de Katmandou par la rivière Bagmati, il fait bon se promener dans les ruelles de Patan, à la découverte de Durbar Square, avec l’incroyable Kasthamandap, temple dédié à la déesse Taleju, le Kumari Bahal, demeure de la déesse Kumari, et l’ancien palais royal Hanuman Dhoka… Bhaktapur, «la cité des dévots», a conservé son caractère médiéval et ses activités artisanales. Son temple Nyatapola, surmonté de ses cinq toits superposés, est le plus impressionnant. Et ne manquez pas également les autres merveilles de la vallée de Katmandou, comme Pashupatinath, le temple hindouiste le plus sacré du Népal, et Bodhnath, sanctuaire bouddhiste réputé pour le Golden Temple, son stûpa monumental et les bûchers de crémation.


Lire la suite sur : journalmetro.com




Previous articleJoseph, le roi des rêves
Next article4 façons de méditer