Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme La Thaïlande en deuil après la mort de son patriarche bouddhiste

La Thaïlande en deuil après la mort de son patriarche bouddhiste

57
0
La Thaïlande en deuil rendait hommage vendredi à son patriarche suprême, dirigeant des moines bouddhistes du pays décédé la veille à l'âge de 100 ans. - Pornchai Kittiwongsakul/AFP
La Thaïlande en deuil rendait hommage vendredi à son patriarche suprême, dirigeant des moines bouddhistes du pays décédé la veille à l’âge de 100 ans. – Pornchai Kittiwongsakul/AFP

La Thaïlande en deuil rendait hommage vendredi à son patriarche suprême, dirigeant des moines bouddhistes du pays décédé la veille à l’âge de 100 ans.

Des centaines de fidèles de tous âges se sont pressés à l’hôpital Chulalongkorn de Bangkok où Somdet Phra Nyanasamvara s’est éteint jeudi.

Hospitalisé depuis plus de dix ans, il a succombé à une septicémie après une récente opération liée à une infection intestinale, selon l’hôpital.

Le religieux, ami du dalaï lama, était né le 3 octobre 1913 sous le nom de Charoen Gajavatra dans la province de Kanchanaburi, dans l’ouest du pays, et était devenu novice dès l’âge de 14 ans.

Il avait été nommé patriarche suprême en 1989 par le roi Bhumibol Adulyadej qui s’est dit « très triste » de son décès, selon un communiqué du bureau royal.

Le gouvernement, qui a également fait part de sa « tristesse », a ordonné que les drapeaux soient mis en berne pendant trois jours à partir de vendredi et ordonné un deuil de deux semaines à tous les fonctionnaires.

« Somdet Phra Nyanasamvara a accompli un travail utile pour le bouddhisme », a commenté le bureau de la Première ministre, Yingluck Shinawatra.


Lire la suite sur : www.lyonne.fr




Previous articleRelation Maître-Disciple par Flora Desondes
Next articleAngkor, sanctuaire vivant de la foi khmère