Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Le royaume himalayen du Bhoutan veut devenir le premier pays « 100 %...

Le royaume himalayen du Bhoutan veut devenir le premier pays « 100 % bio »

5
0

Le petit royaume himalayen du Bhoutan, connu pour sa quête du « bonheur national brut », voudrait devenir le premier pays au monde à vivre d’une agriculture « 100 % biologique ». Coincé entre les deux géants asiatiques, la Chine et l’Inde, ce pays à majorité bouddhiste longtemps resté fermé au monde extérieur, a depuis des années déjà développé une approche originale du développement économique, centrée sur la protection de l’environnement et le bien-être.


Le Bhoutan est peuplé de 700 000 habitants, dont deux tiers dépendent de l'agriculture dans les villages éparpillés dans les plaines fertiles du sud, les montagnes reculées ou les vallées encaissées du nord du pays. | AFP/MANAN VATSYAYANA
Le Bhoutan est peuplé de 700 000 habitants, dont deux tiers dépendent de l’agriculture dans les villages éparpillés dans les plaines fertiles du sud, les montagnes reculées ou les vallées encaissées du nord du pays. | AFP/MANAN VATSYAYANA



Son modèle de développement mesurant le bonheur au lieu du produit intérieur brut (PIB) a été évoqué aux Nations unies et a reçu le soutien public de dirigeants européens, notamment en France et en Grande-Bretagne. La télévision y était interdite jusqu’en 1999 afin de préserver la culture ancestrale des influences étrangères. Plus récemment, les autorités ont imposé un jour piéton, le jeudi, pour interdire les voitures en ville.


Cette détermination à suivre une voie différente s’exprime à nouveau dans son nouvel objectif de supprimer progressivement les produits chimiques agricoles d’ici aux dix prochaines années, pour que ses aliments de base (pommes de terre, blé, fruits) soient 100 % bio. « Le Bhoutan a décidé de s’engager dans une économie verte à la lumière de l’extraordinaire pression que nous exerçons sur la planète », explique le ministre de l’agriculture, Pema Gyamtsho, depuis la minuscule capitale, Thimphou.


L’AGRICULTURE INTENSIVE CONTRE LA « CROYANCE BOUDDHISTE »


Le Bhoutan est peuplé de 700 000 habitants, dont deux tiers dépendent de l’agriculture dans les villages éparpillés dans les plaines fertiles du Sud, les montagnes reculées ou les vallées encaissées du nord du pays. « Si l’on pratique l’agriculture intensive, cela implique l’utilisation de nombreuses substances chimiques, ce qui ne correspond pas à notre croyance bouddhiste qui nous demande de vivre en harmonie avec la nature », juge-t-il.


Lire la suite : Le Monde




Previous articleAgoraVox et le Bouddhisme
Next articleLes écoles bouddhistes en Russie