Accueil Espace Bouddhiste Voyages Wat Phra Kaeo

Wat Phra Kaeo

9
0

Wat_phra_kaeo.gif

Le vaste complexe, entouré d’une enceinte deux kilomètres (219 hectares), faisait jadis office de ville à l’intérieur de la ville. Les bâtiments, de la fin du XVIIIème siècle et du XIXème siècle, constitue l’ensemble le plus cohérent de l’architecture thaïe de cette période. Une partie du décor (fresques murales, géants …) est inspirée du Ramakien.

Le Siam produira de nombreuses versions du Ramayana durant la haute époque. La plupart d’entre elles seront détruites lors du sac d’Ayutthaya par les Birmans, en 1767. Le texte le plus ancien, connu sous le titre des Trois mondes, sera rédigé par l’un des premiers rois de Sukhothai au début du XIVème siècle. Le texte est généralement tenu pour l’oeuvre fondatrice de la littérature thaïe.

La version siamoise se distingue de la version originale par ses digressions fabuleuses, son humour typiquement thaï, sa composition en pièces quasi détachées. Le Ramakien met en scène avec une imagination flamboyante les milles péripéties de la guerre entre le Bien et le Mal, personnifiés par les deux races que les dieux ont mises sur la terre : les humains et les géants. Sous l’oeil tout-puissant de Shiva, Dieu suprême, Râma et ses alliés combattent l’armée de Totasa, chef des géants.

wat-phra-kaew-structures.gif

Histoire

Rama Ier entreprendra la construction du Grand Palais de Bangkok en 1782, pour marquer la fondation de la nouvelle capitale. L’enceinte de ce palais abrite le Wat Phra Kaeo, temple le plus sacré de Thaïlande, qui héberge le Bouddha d’Emeraude (en réalité en jade).

La statuette sera découverte en 1434, lorsque la foudre s’abattra sur le chedi du Wat Phra Kaeo de Chiang Rai, dans le nord de la Thaïlande. Le roi de Chiang Mai (Samfangkaen) enverra un convoi d’éléphants chercher la statuette. Chaque fois que l’éléphant arrivait au croisement des routes de Chiang Mai et de Lampang, il prenait la seconde. Le phénomène se reproduira à trois reprises.

Wat_Phra_Kaew-Bangkok.gif

Le roi y verra la preuve que les esprits qui gardaient le Bouddha d’Emeraude souhaitaient l’installer à Lampang. Il y resta 32 ans jusqu’à l’arrivée au pouvoir du Roi Tiloka de Chiang Mai en 1468. Ce dernier ramènera le Bouddha d’Emeraude à Chiang Mai et le fera placer dans une niche d’un large stupa appelé Chedi Luang.

Le roi de Chiang Mai décédera en 1551 sans héritier mâle. La couronne sera offerte au prince Chaichettha, enfant âgé de quinze ans de l’une des filles du souverain décédé et du roi du Laos. A la mort de son père, en 1550, le roi Chaichettha rentrera au Laos et s’installera à Luang Prabang. Il emportera avec lui le Bouddha d’Emeraude après avoir faussement promis à ses ministres de revenir à Chiang Mai.

wat-phra-kaew-gua.gif

Le roi Chaichettha, menacé par l’armée birmane du roi Bayinnaung, devra abandonner Luang Prabang et installer sa nouvelle capitale au Wat Pha Kaew de Vientiane en 1562. Le roi Rama Ier, alors simple général pendant la période Thonburi, s’emparera de Vientiane et rapporta le Bouddha d’Emeraude en Thaïlande en 1564. Elle séjournera quinze ans au Wat Arun de Bangkok, avant de trouver sa place actuelle le 5 mars 1785.

Sources : www.into-asia.com




Previous articleMéditation en Thailande — par Jean Marcel
Next articleKawa Karpo, le dieu des neiges blanches