Accueil Espace Bouddhiste Voyages Alerte aux tatouages !

Alerte aux tatouages !

9
2

01.06.2011

tatouages-thailande.jpgLa Thailande est préoccupée par l’utilisation d’ objets sacrés, ou d’êtres saints dans le bouddhisme et les autres religions comme motifs de tatouage par un certain nombre de touristes étrangers qui viennent en vacances en Thaïlande.

Dans la dernière version de la célèbre comédie américaine « Hangover 2″, l’un des personnages se réveille après une soirée bien arrosée avec un tatouage sur le visage (un tatouage maori, copié sur le celui de Mike Tyson en l’occurrence), preuve que le royaume possède une certaine réputation pour l’art de tatouer.

Citant une enquête effectuée dans l’île de Phuket, le ministre de la Culture Nipit Intarasombat a reconnu qu’un certain nombre de touristes viennent en Thaïlande pour faire des tatouages avec des images de Bouddha, ou de dieu hindou comme Ganesh. Le ministre a indiqué que l’utilisation d’objets religieux comme motifs de tatouage est inapproprié selon la tradition et la culture thaïlandaise.

Les motifs de tatouage religieux sont très populaires parmi les touristes étrangers, et peuvent couter jusqu’à 20.000 bahts chacun. Mais combien sont-ils à véritablement connaitre la signification de leur tatouage ? Certains sont censés protéger des mauvais sorts, des coups, et mêmes de balles…

Sak Yant est le nom donné au tatouage Traditionnel Thaï, qui se présente comme un motif géométrique fait à partir d’images de Bouddha, Bodhisattvas, Lotus ou autres symboles bouddhistes supposé attirer la chance, la richesse et la bénédiction et repousser les mauvais esprits.

Les premiers ‘Sak Yant’ ont été réalisés dans les temples Bouddhistes, les moines se faisaient tatouer des textes religieux par de grands maitres en guise de protection. Au fil du temps de nombreux soldats ont visités ces temples afin de se faire tatouer différents motifs ayant le pouvoir de protection, invisibilité et force.

Afin que cette protection soit effective, chants et prières doivent accompagner la séance de tatouage.

Tous les ans, des centaines d’adeptes du ‘Sak Yant’ se donnent rendez-vous au Wat Bang Phra (Temple du Tigre Volant,à 50km de Bangkok) où des moines maitres en tatouage traditionnel les retrouvent. Certains viennent pour ‘recharger’ le pouvoir des tatouages déjà existants (en faisant bénir les tatouages par les grands maitres) et d’autres pour se faire tatouer un motif au pouvoir ‘magique’.

M. Nipit a déclaré que le ministère aux gouverneurs des provinces, en particulier les provinces qui accueillent de nombreux touristes étrangers comme Bangkok et Chiang Mai, d’inspecter les studios de tatouage et de solliciter leur coopération pour ne pas utiliser les objets sacrés de toutes les religions en tant que motifs de tatouage.

Le ministre a ensuite annoncé qu’il demandera à l’Office de la Culture de préparer une loi interdisant aux tatoueurs d’utiliser des objets sacrés ou êtres saints du bouddhisme ou de toute autres religions dans leurs motifs de tatouage.


Source : thailande-fr.com

Previous articleZem — Les lunettes sur le nez
Next articleSauver le monde par l’altruisme, selon Matthieu Ricard

2 Commentaires

  1. Alerte aux tatouages !
    Bonjour
    je souhaiterai me faire tatouer un aigle.
    ou puis je trouver un modele.

    Merci beaucoup

    • Alerte aux tatouages !
      Attention . Un tatouage reste à vie , mieux vaut aller
      chez un tatoueur de renom ( même si celui ci est plus cher et avec un délais d’attente )
      En général des modèles d’aigles ne manquent pas dans leurs classeurs …..

      Les aiguilles doivent êtres déballées du plastique devant vous . Vérifiez que le tatoueur ai signé  » la charte de sérieux de la profession  » ( qui existe ! )

      Bon choix pour cette vie …….

Comments are closed.