Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme La pagode bouddhiste a accueilli les fidèles pour le Nouvel An

La pagode bouddhiste a accueilli les fidèles pour le Nouvel An

6
0

28.04.2011

La tradition a été respectée lors de cette célébration à la pagode roubaisienne.
La tradition a été respectée lors de cette célébration à la pagode roubaisienne.
On est bien en retard par rapport aux Laotiens, qui ont fêté dernièrement le Nouvel An… 2554 ! …

La pagode de la rue du Favreuil, à Roubaix, était pleine à cette occasion. Les fidèles bouddhistes sont venus de toute la France et même d’Europe pour célébrer cette fête. La communauté laotienne à Roubaix s’est réunie toute la journée à la pagode Wat Bouddhabouxa pour fêter d’une manière traditionnelle la nouvelle année.

Une communauté qui se veut ouverte aux autres. « Nos valeurs sont simples » estime Phinith Sisamouth, bénévole à l’association Wat Bouddhabouxa. « Il faut s’abstenir de la colère et de la haine pour une noble vérité. » Une ligne de conduite appliquée par les moines en premier lieu : « Les moines bouddhistes doivent respecter plusieurs préceptes qui sont basés sur le renoncement et la simplicité » explique Phra Chatchawan Surin, moine laotien. Des règles étant instaurées par Bouddha : « Les enseignements de Bouddha s’adressent à tous », précise Phinith Sisamouth.

Gérald et Séverine, eux, ont découvert le bouddhisme il y a deux ans. De famille chrétienne, le jeune couple a retrouvé ici une deuxième famille : « Notre famille respecte notre choix. Nous essayons de comprendre notre source de vie », précise Gérald Vancoppenolle. Les jeunes Nordistes ont assisté à la cérémonie depuis le début et ont participé aux rites de purification. La cérémonie a commencé par des offrandes, suivies par le rituel des bracelets noués autour du poignet avant la traditionnelle cérémonie de l’eau. À noter que la vie de Bouddha est pleine d’allusions à l’eau, à la rivière et au lac : « Car l’eau est le symbole de la pureté et la purification de l’âme » commente Phra Chatchawan Surin. Petits et grands ont défilé devant la statue de Bouddha, une tradition conservée par les Laotiens, même à Roubaix.


Par FATIHA TOUIMI (CLP)

Source : www.lavoixdunord.fr

Previous articlePublication des enseignements d’Ajahn Lee Dhammadharo par Le Refuge
Next articleL’Odyssée des Karmapas, du Lama Kunsang et Marie Aubèle