Accueil Espace Bouddhiste Culture Ouverture de la Fête de la pagode des Parfums

Ouverture de la Fête de la pagode des Parfums

8
0

09.02.2011

5242-201as.jpgLa Fête de la pagode des Parfums ( Chùa Huong en vietnamien), la plus importante au niveau national, tant en nombre de visiteurs qu’en durée de l’événement, a débuté officiellement hier, soit le 6e jour du 1er mois lunaire.
Cette fête printanière, qui dure trois mois d’affilée, voit le nombre de pèlerins augmenter d’année en année, atteignant 1,3 million de personnes en 2010.

Située dans la commune de Huong Son, district de My Duc, à 70 km du centre de Hanoi, la pagode des Parfums se compose d’innombrables pagodes qui, d’une architecture originale, se nichent au milieu des eaux et des montagnes. Un pèlerinage printanier agrémenté de paysages magnifiques lors duquel les visiteurs se plaisent à emprunter une barque pour remonter un long ruisseau, avant de monter à pied ou par téléphérique dans les jolies pagodes situées sur les flancs d’une haute montagne.

« Les préparatifs ont été réalisés avec le plus grand sérieux cette année, au service des visiteurs », selon Nguyên Van Hâu, vice-président du Comité populaire du district de My Duc et chef du Comité d’organisation de la fête. La localité a investi plus de 21 milliards de dôngs dans le réaménagement de plusieurs ouvrages, dont les embarcadères de Suôi Yên et de Thiên Trù, le chemin escarpé conduisant à la pagode de Hinh Bông, le réseau de lignes téléphériques amenant à la pagode de Huong Son… La nouveauté se signale surtout dans le « détachement » de bateaux et barques peints en bleu qui, d’un nombre total de 4.600, sont équipés de bancs et d’ombrelles. « Plus de 10.000 habitants locaux, dont des propriétaires de bateaux, participent aux services de la fête. Ils ont été formés sur le Code de la route, la Loi du patrimoine, la culture festive, la sécurité alimentaire, l’hygiène environnementale,… », précise Nguyên Van Hâu. Par ailleurs, il est interdit de proposer des plats de viande d’animaux sauvages dans les restaurants, et d’augmenter le prix des billets de bateau et de téléphérique. Des milliers de poubelles sont installées dans les endroits publics et le long des sentiers. « Tous sont fin prêts pour que la fête se déroule en toute sécurité et de manière civilisée », dit-il.

En particulier, durant la fête, la Compagnie des arts de la capitale organise tous les week-ends des représentations artistiques bénévoles sur le ruisseau Yên. Le secteur de la pagode de Thiên Trù verra l’inauguration du Musée des objets antiques de la culture bouddhique et de l’exposition des beaux-arts du bouddhisme.

La pagode de Bai Dinh en fête

La fête de la pagode de Bai Dinh, une pagode vieille de mille ans, s’est ouverte hier également dans la commune de Gia Sinh, district de Gia Viên, province de Ninh Binh (Nord). Un programme artistique souligné par une représentation de tambours a eu lieu devant des milliers fidèles bouddhiques. À cette fête qui durera jusqu’à la fin du printemps, les visiteurs peuvent visiter, outre la pagode millénaire, un ensemble de bâtiments bouddhiques d’envergure jonchant un versant de colline, l’ancienne cité royale de Hoa Lu (avant que la capitale soit transféré en 1010 à Thang Long -Hanoi) avec les temples dédiés aux rois Dinh et Lê.

À la mémoire des deux sœurs Trung

Le 1971e anniversaire de l’insurrection des deux sœurs Trung (Trung Trac et Trung Nhi) a été célébré en grande pompe hier dans le temple dédié à leur culte, situé dans le district de Mê Linh, Hanoi. La vice-présidente du Vietnam, Nguyên Thi Doan, y a figuré en tant que président d’honneur de la Fête du Temple des deux sœurs Trung, une fête annuelle au niveau national qui représente la tradition patriotique et l’esprit indomptable de la nation.

Durant les trois jours de festivités (du 6e au 8e jour du 1er mois lunaire), outre les cérémonies rituelles, auront lieu des activités culturelles et sportives comme jeux populaires, chants folkloriques, matchs de football et de volley-ball.

Le vestige historique du Temple des deux sœurs Trung a fait l’objet ces dernières années d’un projet de réaménagement d’envergure. D’une superficie totale de 129.745 m², le site se compose d’un secteur de temples à proprement parler de 32.000 m², entouré d’ouvrages annexes dont le terrain des festivités, des espaces verts, des vergers, des lacs, un parking pour les voitures…


Nghia Dàn

Source : lecourrier.vnagency.com.vn

Previous articleSondage — L’humour a-t’il sa place dans les religions?
Next articleL’assassinat du Maitre de Thé