Accueil Espace Bouddhiste Ecologie La volonté de passer au bio en Inde

La volonté de passer au bio en Inde

7
2

08.10.2010

Une volonté de passer au bio pour la production de coton qui concerne aussi le maraichage et la gestion de l’eau.

riziere-3.jpgDe plus en plus d’agriculteurs indiens se convertissent à l’agriculture biologique. Depuis 2004 plus de 5 500 agriculteurs ont rejoint “chetna organic”. L’association qui leur fournit un accès aux marchés, elle négocie de meilleurs prix et établit des liens entre les détaillants.

En 2004, les ONG néerlandaises Solidaridad et ICCO ont lancé le projet Chetna, un projet pilote de culture bio et de commerce équitable. En 2007 l’association Chetna Organic Farming a été créée, elle aide les agriculteurs indiens à passer au bio. Ils réapprennent les techniques comme l’utilisation d’engrais verts, ou de purin. Ils peuvent devenir indépendants et produire leurs semences, leurs fertilisants. Pour lutter contre les ravageurs, ils utilisent des plantes compagnes et des insectes qui attaquent les nuisibles.

Dans le village de Belgaum, depuis 4 ans déjà, Bojju Bai une agricultrice est passé entièrement au bio, elle n’emprunte plus qu’aux banques et non à un usurier et elle a reçu une formation pour tenir ses comptes.
Bojju Bai agricultrice:

“Avant de faire du bio, j’avais un prêt. Je devais rembourser 10 000 roupies par saison et je n’avais pas de revenus après avoir remboursé le prêt et les emprunts. Maintenant je fais des bénéfices”.

Voir la vidéo

Previous articleNouvelle édition de La Voie du Bouddha de Kalou Rinpoché
Next articlePrix Nobel de la Paix à Liu Xiaobo

2 Commentaires

  1. La volonté de passer au bio en Inde
    La coopérative sans but lucratif fibrEthik, de Montreal, travaille activement avec ce groupe de producteurs pour faire des t-shirts, polos et uniformes scolaires, serviettes de bain et draps de lit et bien d’autres articles !
    http://www.fibrethik.org

  2. La volonté de passer au bio en Inde
    Oui, et acheter, même un peu cher ces objets c’est être solidaire avec ces femmes. Aujourd’hui, il faut savoir aussi que des femmes indiennes pour survivre vendent pour l’équivalent de 50 Euro leur rein; Avec toutes les conséquences négatives sur leur santé et un résultat pire : difficile de retravailler après une telle opération le plus souvent bâclée. Il parait que ce rein sera revendu 80 000 Euro et plus.

Comments are closed.