Accueil Espace Bouddhiste Culture Photographie : Hanoi, la pieuse en grand format

Photographie : Hanoi, la pieuse en grand format

9
0

30.07.2010

expo_bouddhisme_hanoi.jpgL’exposition des photos sur le bouddhisme se déroule actuellement à Hanoi. Elle entre dans le cadre de la Semaine bouddhique en l’honneur du Millénaire de Thang Long-Hanoi.

La pagode Bat Thap dans la rue Dôi Cân, la pagode au Pilier unique, la porte de la pagode Kim Liên, les statues du Bouddha dans les pagodes de Hanoi, les paysages de la pagode Huong (pagode des Parfums)… Telles sont quelques unes des oeuvres présentées au public hanoien dans le cadre de l’exposition « Photographie bouddhiste » inaugurée mercredi à l’École des beaux-arts de Hanoi en l’honneur du Millénaire de Thang Long-Hanoi.

Initiative de l’Organisation municipale du bouddhisme de Hanoi, elle a lieu à l’occasion de la Semaine du bouddhisme se tenant actuellement dans la capitale du 27 juillet au 2 août.

Ce sont 130 œuvres du bonze supérieur Thich Minh Hiên, chef de la commission culturelle de l’organisation municipale du bouddhisme et des bouddhistes du club Viên Minh, qui sont présentées.

Les photographies couleurs et noir et blanc de certaines des pagodes de Hanoi sont considérées comme des grandes pages de l’histoire de Thang Long-Hanoi. Cadrées afin de mettre en valeur le bouddhisme, elles représentent nombre de pagodes sous l’aspect de leur histoire, de leur architecture, ou de l’art avec notamment les statues du Bouddha…

Prises avec le cœur d’un profond bouddhiste, elles ont la forte dimension religieuse du croyant, et d’ailleurs, chacune d’elle symbolise à sa manière propre le lotus offert par les bouddhistes au Bouddha.

« Lors de cette Semaine du bouddhisme, l’EBV ambitionne de retracer l’évolution du rite bouddhiste à travers les siècles afin de distinguer les apports des vénérables », fait savoir le bonze supérieur Thich Bao Nghiêm, vice-président du Conseil d’administration de l’EBV.

« Multipliant les angles de vue ingénieux, le vénérable Thich Minh Hiên a saisi l’architecture bouddhiste de Hanoi afin de la présenter dans toute sa variété et sa beauté. Ces œuvres mettent en valeur la grande peinture du Millénaire de Thang Long-Hanoi », souligne-t-il.

La culture vietnamienne ne peut être envisagée sans le bouddhisme. Cette exposition photographique conduit donc le public en un lieu de bouddhisme, un lieu que les ancêtres ont construit puis perpétué pour les générations futures.

« En regardant les photographies sur les statues de la pagode Tây Phuong, je ressens une profonde quiétude tout en pouvant apprécier l’habileté des artisans vietnamiens. L’architecture bouddhiste possède une beauté intime qui doit être largement diffusée auprès du public, en particulier des jeunes », se félicite le photographe Lê Vuong, âgé de 80 ans.

« Les photos m’aident à mieux comprendre le monde bouddhiste et à découvrir des pagodes de la capitale que je ne vois jamais. Cette exposition permettra aux jeunes d’avoir une large vue sur la valeur culturelle du bouddhisme au Vietnam », déclare Thùy Duong, étudiante en dernière année de l’Université Thang Long.

Le bonze Thich Minh Hiên a confié qu’en prenant ces photographies, son âme était sereine, et il a souhaité que les beautés du bouddhisme soient largement connues par ses compatriotes car ils ne connaissent en général que les grands bâtiments, et s’il s’agit de pagodes, que des aspects superficiels.

Cette exposition sera organisée par la suite dans d’autres localités du pays.


Source: Courrier du Vietnam

Previous articleLe Dieu que je vénère — par Desmond Tutu
Next articleVietnam — La secte Tu An Hiêu Nghia reconnue par l’État