Accueil Espace Bouddhiste Culture Lancement d’un nouveau projet pour la préservation du site de Lumbini

Lancement d’un nouveau projet pour la préservation du site de Lumbini

18
0

lumbini-3.jpg
Un nouveau projet pour la conservation et la gestion de Lumbini, lieu de naissance du Bouddha, un des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO au Népal, a été lancé le 16 juillet 2010 à Kathmandu, avec la signature du Plan d’opération par le Gouvernement du Népal et l’UNESCO. Le projet sera coordonné par le bureau de l’UNESCO à Kathmandu en étroite collaboration avec le Centre du patrimoine mondial. Il sera exécuté conjointement par le Département d’archéologie du Népal et le Lumbini Development Trust, grâce à une dotation de 800.000 USD faite dans le cadre du Fonds-en-dépôt japonais pour la Préservation du patrimoine culturel mondial.

« Ce projet est un pas en avant important qui permettra au Gouvernement du Népal de renforcer ses efforts pour la protection, la mise en valeur et le développement durable de Lumbini, qui, en tant que pôle majeur du pèlerinage international au Népal, représente une source de revenus considérable pour le pays » a déclaré Axel Plathe, Chef du bureau de Kathmandu et représentant de l’UNESCO au Népal à l’occasion de la signature du Plan. « Nous sommes reconnaissants au Gouvernement du Japon d’accompagner le Gouvernement du Népal et ses partenaires dans ce projet ».

L’ambassadeur du Japon au Népal, Tatsuo Mizuno a quant à lui déclaré: « Nous applaudissons les efforts du Népal pour préserver Lumbini comme l’un des centres mondiaux de pèlerinage bouddhiste et sommes fiers d’être capables de contribuer à la préservation pour les générations futures de ce centre spirituel unique. Le Gouvernement du Japon espère que ce projet contribuera au renforcement des relations amicales et de la coopération technique dans le domaine de la protection du patrimoine culturel avec le Népal ».

Bishnu Karki, Directeur-Général du Département d’archéologie du Népal a exprimé au nom du Gouvernement du Népal « la gratitude du peuple népalais à tous ceux qui travaillent avec nous à la sauvegarde de Lumbini, l’un des lieux les plus emblématiques du monde, qui a une valeur inestimable pour notre peuple et pour la communauté internationale ».

Le projet qui a été conçu dans le cadre du Plan de Développement de Kenzo Tange datant de 1978, contribue à la protection de ce site unique, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1997. Il va en particulier permettre de financer les mesures de conservation du Pilier d’Asoka, de la Marker Stone (pierre marquant le lieu de naissance du Bouddha) et du bas-relief de Maya Devi, d’étudier les vestiges archéologiques dans et autour du site, d’analyser l’état actuel du Jardin sacré et de concevoir un Plan de gestion intégré pour l’ensemble du site.

Un des objectifs principaux de ce projet est de renforcer la capacité institutionnelle des agences nationales chargées de sa mise en place qui intégreront les résultats du projet aux futurs plans et programmes pour la préservation de Lumbini.

Le lancement du projet sera célébré le 3 août 2010 à Lumbini, quelques jours avant la première réunion du Comité scientifique international du projet qui aura lieu elle aussi à Lumbini le 5 août 2010. Cette réunion sera suivie le 6 août à Kathmandu, d’une courte conférence de presse à laquelle participeront les experts du projet et les représentants des agences chargées de sa mise en œuvre.


Source: UNESCO

Previous articleVietnam — Camp des familles bouddhistes du Nam Bô
Next articleLe prince Charles déjà roi de la lutte contre le réchauffement climatique