Accueil Espace Bouddhiste Voyages Luang Prabang

Luang Prabang

29
0

Histoire

Capitale de la principauté de Muong Xua avant le xive siècle, elle se nommait Xieng Thong Xieng Dong. En 1353, le roi Fa Ngum, de retour d’un exil au royaume Khmer, entreprit de réunir les diverses principautés et fonda le Royaume du Million d’Éléphants (Lan Xang) dont la capitale fut Xieng Thong Xieng Dong. En 1358 une délégation monastique eut mission d’apporter une précieuse statue de Bouddha datant du viie siècle et d’origine srilankaise qui s’appelait Phra Bang. Quand la capitale du Lan Xang fut transférée à Vientiane pour des raisons de sécurité, Xieng Thong Xieng Dong prit le nom de Luang Phra Bang en l’honneur de la statue qui est considérée comme un palladium national.


luang-royal-palace-museum.gif

En 1773, la ville est pillée par les Birmans de la dynastie Taungû. La fin du xixe siècle fut marquée par une forte instabilité : Luang Prabang fut pillée par des Pavillons noirs chinois en 1887, puis occupée par les troupes du Siam.

En 1893, le royaume de Luang Prabang accepta le protectorat français pour tout le pays.

Les Français durant cette époque reconstruisirent Vientiane, la dotant d’infrastructures, de routes et d’universités, et agrandirent le Royaume de Luang Prabang en intégrant des provinces du nord et de l’ancien État de Vientiane. La cité de Luang Prabang, où réside le commissariat français, se dote dès lors d’une architecture qui conserve de très nombreuses et charmantes traces de la présence française. Le palais royal, construit entre 1904 et 1909 sous le règne du roi Sisavang Vong, est aujourd’hui transformé en musée national.

Luang_Prabang_Buddhist_temple.gif

Classée en 1995 au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, Luang Prabang est l’une des plus jolies villes d’Asie, des plus préservées aussi grâce à la présence de la Maison du Patrimoine qui veille à la sauvegarde de la vieille ville.

Aujourd’hui, Luang Prabang est incontestablement un des très hauts symboles du bouddhisme en Asie et jouit manifestement d’une grande aura auprès d’une population encore très fervente et très pratiquante. Avec les dizaines de temples occupant près d’un tiers de sa surface totale, Luang Prabang est le siège de nombreuses manifestations religieuses toujours en cours aujourd’hui ; les moines vêtus de la robe safran se comptent par milliers, ce qui renforce son caractère singulièrement mystique.

luang-prabang.gif

Transports

Luang Prabang, première destination touristique du pays, est desservi par un petit aéroport (en 2010, 70% des touristes arrivent par avion). Les travaux d’extension de cet aéroport ont commencé en février 2010, sans interruption de service. Ils sont prévus pour s’achever en 2013. La piste, portée à 3000 m, pourra d’accueillir des avions gros porteurs (sauf l’Airbus A380), et 4 Boeing 737 et 7 ATR pourront y stationner en même temps. Le coût prévisionnel des travaux est de 86,4 millions de $ américains, financés grâce à un prêt du gouvernement chinois. 500 familles doivent être déplacées.


luang-prabang_5.gif

La desserte routière de Luang Prabang depuis Vientiane doit également être améliorée par la construction d’un nouveau tronçon de 68 km, comportant 10 ponts, pour un coût de 60 millions de $. Les travaux ont commencé en 2008. Lorsqu’ils seront achevés en 2013, le trajet ne prendra plus que quatre heures, contre environ huit aujourd’hui.

http://www.wikipedia.org


Previous articlePablo Neruda – Ode au moment présent
Next articleVat Phu