Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Les chamans célèbrent le printemps avec la danse de l’ours

Les chamans célèbrent le printemps avec la danse de l’ours

27
0

Dans les anciennes sociétés agraires, les chamans célébraient l’arrivée du printemps avec une danse de l’ours. Son rythme est sur trois temps, comme celui de toutes les danses folkloriques et même la valse. Le Musée des Arts Premier montre une vidéo de cette danse de l’ours dans la salle consacrée aux objets chamans de Sibérie.

Cette danse de l’archétype animal Ours est solaire,p1-7.gif les chamans entrent dans son rythme pour faire sortir l’ours de sa grotte : le réveiller de son hibernation.

Vous dansez en cadence les trois pas de l’ours pour éveiller en vous la dynamique du printemps. C’est une ronde qui débute par un pas martelé, puis deux plus doux ou bien la danse est de trois pas de même rythme.
Tous les trois temps, vous frappez fortement le sol avec le plat de votre pied. Les trois coups du théâtre avant que le rideau ne s’ouvre ; il s’ouvre et c’est le printemps ! Cette danse est dynamique pour votre corps physique, votre corps astral, et votre corps mental. Vous absorbez son énergie en vous secouant au rythme de ces trois pas magique, la force qui s’élance avec l’apparition du printemps.

Dansez l’ours, c’est toujours avec un rythme de trois notes, trois mesures pour entrer dans sa ronde où vous tournoyez jusqu’à entrer dans la spirale qui se forme au centre. Lorsqu’elle se resserre, vous touchez votre corps astral, et il entre à son tour dans la ronde.
La danse de l’ours célèbre l’éclosion du printemps où votre joie retentit comme une trompette tonitruante. Votre corps s’anime; votre énergie physique et libidinale aussi. Lorsque, du centre de cette spirale surgit le son cristallin d’une flûte, vous entrez dans la ronde des fées où danse votre corps de lumière.

Le printemps vous reçoit dans sa danse : identifiez-vous et respirez ses subtiles odeurs par toutes les portes de votre le corps. Entrez mentalement dans la danse de l’ours où votre corps physique, votre corps astral et votre corps de lumière sont en rythme sur ce même tempo. Que vous soyez assis ou couché, c’est alors une dématérialisation, un dépassement où l’espace s’annihile. Donnez-vous l’ordre mentalement que ce printemps là continu de vous animer ; laissez chanter à l’intérieur de vous et à l’unisson sa mélodie et le tempo du printemps.

En illustration de cet article, une peinture du chaman Joska Soos : Anima primordiale du printemps

Previous articleLao Tseu place le Grand Palais entre yin et yang
Next articleLa province de Binh Duong (Vietnam) inaugure la plus longue statue de Bouddha.