Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Polynésie : Réchauffement et survie des Iles

Polynésie : Réchauffement et survie des Iles

5
0

POLYNESIE

LUTTER CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE POUR SAUVER LES ILES

Polynésie
Polynésie
« Je voudrais que cette journée soit un tremplin pour relancer notre réflexion, une esquisse pour dessiner l’Outre-mer de demain« . C’est en ces termes remplis d’espoirs que le secrétaire d’Etat ouvrait la séance de mardi.

Se voulant dans la continuité du Grenelle de l’environnement, cette concertation a permis à de nombreux experts d’échanger leurs points de vues. Jean-Louis Etienne, médecin explorateur, Edouard Bard, climatologue, ou Jean Marie Bardintzeff, vulcanologue, ainsi que d’autres spécialistes ont ainsi débattu des enjeux écologiques planétaires.


Ce colloque portait sur trois thèmes principaux : l’eau, l’air et la terre. « Ce sont les éléments fondamentaux de toute vie, dont les problématiques et les enjeux sont déterminants pour un développement durable, dynamique, ambitieux et équitable de notre Outre-mer et de la France. » expliquait ainsi Mr Estrosi.

Le secrétaire d’Etat a également souhaité tirer la sonnette d’alarme.


Certains atolls de Polynésie sont actuellement en danger et pourraient bien devenir les premières victimes directes du réchauffement climatique. L’élévation du niveau des océans devrait faire disparaître certaines îles et obliger l’exode de leurs populations. Devant ce risque pressant, Christian Estrosi a annoncé une loi programme pour l’Outre-mer : « Cette future loi de programme prévoit des mesures d’incitation fortes notamment sur le développement des énergies renouvelables et à ce titre quatre départements ont retenu ce secteur de l’énergie pour l’application de taux majorés dans le cadre des nouvelles zones franches globales d’activité« , a-t-il indiqué.


Pour conclure, Christian Estrosi s’est voulu rassurant quant à sa volonté de poursuivre sa mission écologique : « En tant que secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer, je suis le responsable et le dépositaire temporaire de ce patrimoine dont je dois, au nom de mes compatriotes, veiller à la préservation« .


Antoine Ginekis pour www.buddhachannel.tv

Previous articleLe Dico de l’Ecologie
Next articleDana, ou Générosité – Par Urgyen Sangharakshita