Accueil Actus Québec — Des moines sur la Grande-Allée!

Québec — Des moines sur la Grande-Allée!

22
0

25.07.2009

Mandala de sable, rituel du Bouddha de la médecine, méditation, cosmologie bouddhiste, chants traditionnels monastiques tibétains; le bouddhisme prend d’assaut l’église Saint-Dominique sur la Grande-Allée. Dans le cadre d’une tournée pancanadienne visant une campagne de financement pour le monastère de Ganden en Inde, un groupe de moines tibétains visitera Québec du 16 au 20 août.

De plus en plus de moines bouddhistes visitent Québec. Guéshé Dawa La, abbé du monastère du Dalaï-Lama (Namgyal), est venu rencontrer Lama Lobsang Samten en octobre 2007.
De plus en plus de moines bouddhistes visitent Québec. Guéshé Dawa La, abbé du monastère du Dalaï-Lama (Namgyal), est venu rencontrer Lama Lobsang Samten en octobre 2007.

À l’origine de cette visite rare : l’exil des moines tibétains en Inde. Le monastère de Ganden, initialement fondé en 1409 au Tibet, a été détruit par les bombardements de l’armée chinoise lors du soulèvement tibétain de 1959 avant d’être rétabli en Inde par les Tibétains en exil. Or pour survivre en Inde et entretenir leurs bâtiments, les moines ont besoin de faire des tournées du genre, explique Hélène Gilbert du Centre Paramita de bouddhisme tibétain du Québec.

Pourquoi aller aussi loin? «En Asie on connait bien le bouddhisme, alors qu’ici, c’est beaucoup plus exotique», explique Mme Gilbert. De plus, la philosophie bouddhiste rend ce genre de tournée rentable pour les moines qui trouvent dans toutes les villes visitées un centre bouddhiste pour les accueillir et les nourrir et des bénévoles pour assurer leurs transports.

La population est donc invitée à cinq jours de conférences au sous-sol de l’Église Saint-Dominique. Au menu, construction d’un mandala de sable – la superbe construction très colorée sera détruite avant le départ des moines pour symboliser l’impermanence des choses –, exposition muséale d’objets tibétains, rituels bouddhistes, chants, conférences sur l’histoire de l’origine du bouddhisme au Tibet et sur la cosmologie bouddhiste. Le Centre Paramita de bouddhisme tibétain du Québec profitera de l’occasion pour organiser une exposition d’objets rituels et traditionnels tibétains. Des traducteurs seront disponibles afin de faciliter les échanges et les prix d’entrée varieront de 5 à 20 $ selon les activités.

La tournée des moines tibétains arrive à un moment où la philosophie bouddhiste aiguise de plus en plus la curiosité à Québec selon Hélène Gilbert. «Les gens s’intéressent davantage à nous. Après une première visite, ils reviennent souvent pour se faire enseigner les techniques qui permettent d’adopter une meilleure attitude», explique Mme Gilbert. Un intérêt qui n’est sans doute pas étranger à l’attitude simple, positive, bon enfant et accueillante de Lama Lobsang Samten, le moine résident du centre.


Par Thaïs Martel

Source : www.quebechebdo.com

Previous articleRussie — Les religions vont entrer à l’école et dans l’armée
Next articleAmazonie — le combat des écologistes contre l’agrobusiness