Accueil Espace Bouddhiste Culture Des richesses de la culture ouïghoure

Des richesses de la culture ouïghoure

28
0

07.07.2009

Peuple musulman et turcophone, les Ouïghours ont une culture riche et variée, qui constitue un lien particulier entre Extrême- et Moyen-Orient. Cette culture si riche est aujourd’hui en danger avec la politique d’assimilation menée en Chine, toutefois, les Ouïghours tiennent à tout prix à leur identité culturelle.

Si aujourd’hui, les Ouïghours ne portent plus le costume traditionnel tous les jours, celui-ci reste cher à leurs yeux et est ressorti aux grandes occasions : veste brodée chez les hommes et longue robe de soie avec bonnet brodé pour les femmes. Lors des grandes fêtes de l’année, les populations ressortent ce costume : pour le Baïram, les fêtes al-Qurban et nuo-lu-zi (la fête du printemps).

Les activités culturelles sont nombreuses, mais la danse et la musique sont particulièrement importantes chez les Ouïghours, la musique ouïghoure est d’ailleurs reconnue comme patrimoine mondial de l’humanité (voir vidéo plus-bas). La richesse des instruments de musique leur a permis de laisser une œuvre musicale extraordinaire.

On retrouve d’ailleurs le chant et la danse dans l’une des activités culturelles les plus importantes de cette ethnie : le mei-xi-lai-fu, qui regroupe aussi lecture de poésie et ballades.

Sportifs, les ouïghours excellent au Darwaz (danse sur corde raide), mais aussi à la lutte et à la prise de bouc.

Rebiya Kadeer
Rebiya Kadeer

L’architecture ouïghoure très riche, est à l’heure actuelle menacée, Rebiya Kadeer, qui se bat contre le « génocide culturel » de son peuple et qui était pressentie pour recevoir le prix Nobel de la paix en 2006, a ainsi appelé à protéger le centre historique de Kashgar, capitale historique du Turkestan Oriental, menacée par la bétonnage des villes de la région. Les maisons traditionnelles souvent en bois et en pierre comportent chez les plus riches un corridor peint ou sculpté.

Ce qui fait aussi la richesse de l’identité culturelle ouïghoure, c’est sa langue, le turc, qui est selon Rebiya Kadeer, la mère de toutes les cultures des peuples turcs. On trouve en tout cas de nombreux ouvrages ouïghours parmi lesquels le Grand dictionnaire de la langue tujue.

Afin de vous montrer la richesse de cette culture, une petite vidéo d’une improvisation de danse :


Thomas PRADO pour www.buddhachannel.tv

Previous articleSoulèvement ouïghour — Comprendre les enjeux
Next article« Je voudrais devenir végétarien mais j’aime trop la viande, que faire? »