Accueil Espace Bouddhiste Culture De Times Square à Harlem, les fans de Michael Jackson le disent...

De Times Square à Harlem, les fans de Michael Jackson le disent éternel

24
0

26.06.2009

Leur idole s’est éteinte, mais pour les fans de Michael Jackson qui commentaient la nouvelle jeudi soir à New York, de Times Square à Harlem, où ils s’étaient regroupés pour un hommage spontané et musical, le « roi de la pop » est un mythe éternel.

Leur idole s'est éteinte, mais pour les fans de Michael Jackson qui commentaient la nouvelle jeudi soir à New York, de Times Square à Harlem, où ils s'étaient regroupés pour un hommage spontané et musical, le
Leur idole s’est éteinte, mais pour les fans de Michael Jackson qui commentaient la nouvelle jeudi soir à New York, de Times Square à Harlem, où ils s’étaient regroupés pour un hommage spontané et musical, le
« C’est notre Elvis », s’écrie Shelley Lopez, qui a rejoint des milliers de personnes pour un hommage improvisé fait de musique et de danse sur la 125e rue à Harlem devant le théâtre Apollo, temple historique de la musique noire.

« In memoriam, Michael Jackson, une vraie légende d’Apollo », indique le panneau lumineux du théâtre où les « Jackson Five » ont connu le triomphe. Bien que le théâtre soit fermé, les fans du chanteur, en majorité noirs, s’embrassent et dansent au son des innombrables tubes du chanteur que diffusent de simples chaînes hi-fi portables.

« Je suis content, parce que Michael a réussi à rassembler les gens », se réjouit Dexter Ivy, un jeune noir de 27 ans travaillant dans la mode. Pour Jacqueline Wade, de Harlem, Michael Jackson « est déjà avec John Lennon, Elvis Presley et Marilyn Monroe ».

A Times Square, des larmes coulant sur ses joues, Chantal de Roy van Zuydewijn regarde le panneau lumineux géant de la célèbre place et lit: « Michael Jackson, 50 ans, est mort ».

« C’est une légende, c’est un génie », dit cette touriste néerlandaise, âgée de 28 ans, se refusant à parler de lui au passé. La jeune femme avait un ticket pour un des concerts de la tournée devant signer le grand retour de la star, qui devait commencer en juillet. Elle admirait, dit-elle, Michael Jackson depuis l’âge de trois ans. « Il faisait partie de ma vie ».

Amanda Solenne, une jeune noire américaine de 16 ans de Long Island (à l’est de New York) a décidé de se rendre à Times Square avec deux amies lorsqu’elle a appris la mort du chanteur.

Leur idole s'est éteinte, mais pour les fans de Michael Jackson qui commentaient la nouvelle jeudi soir à New York, de Times Square à Harlem, où ils s'étaient regroupés pour un hommage spontané et musical, le
Leur idole s’est éteinte, mais pour les fans de Michael Jackson qui commentaient la nouvelle jeudi soir à New York, de Times Square à Harlem, où ils s’étaient regroupés pour un hommage spontané et musical, le
« Nous étions à Central Park quand nous avons reçu un coup de téléphone (nous apprenant la nouvelle) et nous avons décidé de venir ici immédiatement pour voir ce qui se passait », dit Amanda avant d’ajouter: « Nous n’avons pas pleuré, mais c’était déprimant ». « Je ne crois pas qu’il va mourir », dit Solenne, malgré l’annonce de la nouvelle confirmée par tous. « C’était l’artiste le plus talentueux de tous les temps », ajoute-t-elle. « Peu importe s’il était fou, nous l’aimons », dit-elle, mélangeant dans ses paroles le passé et le présent.

« Se préparer à un tel spectacle devait être très stressant », explique à propos des concerts prévus en juillet Jay Coleman, un producteur qui dit avoir travaillé avec l’artiste dans les années 1980, en particulier dans les films publicitaires qu’il a tournés pour Pepsi Cola. « Les fans s’attendaient à ce que Michael Jackson soit aussi grand que par le passé », poursuit-il.

Le retour du chanteur sur scène avait été annoncé et largement médiatisé, après son isolement volontaire en 2005 lorsqu’il avait été innocenté d’une accusation d’agression sexuelle sur mineur.

« C’était un perfectionniste et il était très impliqué dans la préparation, chaque détail était important », ajoute Jay Coleman, en affirmant qu’il a appris la mort de l’artiste au milieu des touristes sur le panneau lumineux géant de Times Square.

Michael Jackson « était une personnalité très excentrique », reconnaît-il, soulignant son professionnalisme sur scène et sa façon de gérer son image d’icône inaccessible. (AFP)


Source : www.france24.com

Previous articleDiaporama — Commémoration des 20 ans de Tian an men au Trocadéro
Next articleDu coton biologique pour une meilleure qualité de vie …