Accueil Espace Bouddhiste Culture Ryoji Ikeda – Artiste invité nuit blanche 2008 à Paris

Ryoji Ikeda – Artiste invité nuit blanche 2008 à Paris

21
0

————–
RYOJI IKEDA

Artiste invité nuit blanche 2008 à Paris

IMG_5888-web.jpg

Spectra pour la lumière blanche et intense.

matrix pour le son qui chantera au gré des évolutions du public.

Une double installation de l’artiste musicien japonais Ryoji Ikeda, qui rend hommage à la plus haute tour de Paris.

Précédemment présentée à Amsterdam, l’oeuvre spectra se compose d’une lumière blanche intense capable de transformer des espaces architecturaux et urbains. Chaque version est conçue et adaptée pour convenir aux caractéristiques et à l’échelle du site qui l’accueille. Visible depuis la place Saint-Germain-des- Prés, spectra sera couplée à l’installation sonore matrix pour se fondre en une seule oeuvre. Des projecteurs de très forte intensité sont disposés en damier au pied de la façade nord (face à la rue de Rennes) de la Tour Montparnasse. Ce faisceau de lumière vertical est accompagné d’une nappe d’ondes sonores horizontales très pures. Appelé à déambuler dans l’oeuvre, le spectateur voit ses mouvements interférer sur le son pour créer à chaque instant une nouvelle composition musicale.
Avec la collaboration de Format Arts and Media Limited.
Avec le soutien de la Caisse des Dépôts et l’Ensemble Immobilier Tour Maine Montparnasse

A 42 ans, le japonais Ryoji Ikeda compte parmi les plus grands artistes et compositeurs de musique électronique. Travaillant sur les qualités intrinsèques du son et le phénomène de perception, Ryoji Ikeda recourt aux technologies les plus poussées qui lui permettent d’intervenir sur les éléments les plus infimes. Très actif depuis 1995 sur la scène japonaise et internationale, Ryoji Ikeda se produit lors de concerts, performances visuelles et sonores qui lui ont valu la reconnaissance bien au-delà du monde musical. Ryoji Ikeda a notamment travaillé à des oeuvres de collaboration avec le collectif d’artistes Dumb Type, le chorégraphe William Forsythe du Frankfurt Ballet, l’architecte Toyo Ito et l’artiste Hiroshi Sugimoto.

Biographie

Ryoji Ikeda commence une carrière de DJ en 1990 et ouvre progressivement sa pratique à l’art sonore. Il se situe dans un domaine minimal électroacoustique, aux couleurs post-techno et IDM (Intelligent Dance Music). Il intègre très vite le collectif multimédia japonais Dumb Type, au sein duquel il intervient principalement en tant que musicien et crée le label CCI Recordings pour la distribution des enregistrements. C’est seulement en 1995 que paraît le premier disque de Ryoji Ikeda en solo, intitulé 1000 Fragments. Cet album est le début de représentations diverses en Europe, aux États-Unis ou au Japon. Elles sont de formes très variées, du spectacle à l’installation, en passant par les concerts ou les performances.

En 2001, il reçoit le prix Golden Nica du festival Ars Electronica à Linz (Autriche) pour son travail dans le domaine de la musique numérique, saluée pour sa précision millimétrique. Son nom n’a cessé de grossir pour faire de lui l’un des artistes sonores les plus intéressants de la scène minimaliste électronique.
Ses récentes installations qui empruntent entre autres à la logique mathématique (Spectra, V not equal to N) font cependant écho aux explorations annoncées par la fameuse exposition Les Immatériaux (Centre Beaubourg, J.-F. Lyotard, T. Chaput, 1985).

IMG_5895.jpg

Discographie

– 1000 Fragments (CCI Recordings, 1995)
– +/- (Touch, 1996)
– 0°C (Touch, 1998)
– 99 (1999) :: Variations For Modulated 440Hz Sinewaves :: / 20′ To
2000.March (Raster-Norton, 1999)
– Mort Aux Vaches (Mort Aux Vaches, 1999)
– Time And Space (Staalplaat, 1999)
– Matrix (Touch, 2001)
– Mort Aux Vaches, Second Edition (Vpro, 2002)
– Op. (Touch, 2002)
– Dataplex (Raster-Norton, 2005)

Source : www.ryojiikeda.com

Source: Nuit Blanche

Previous articleLe Système éducatif coréen
Next articleLes Etudes bouddhiques, un Axe durable de la Coopération franco-japonaise