Accueil Actus Le Cambodge célèbre P’Chum Ben

Le Cambodge célèbre P’Chum Ben

19
0

LE CAMBODGE CÉLÈBRE P’CHUM BEN [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]


23.09.2008

Phnom Penh, Cambodge – Parmi les fêtes annuelles cambodgiennes, P’Chum Ben est considérée comme très importante.

Une famille au Wat Ang Pothinhean de Phnom Penh, emplit les bols des moines avec du riz, lundi premier jour de la célébration de P'Chum Ben.
Une famille au Wat Ang Pothinhean de Phnom Penh, emplit les bols des moines avec du riz, lundi premier jour de la célébration de P’Chum Ben.
Cette fête est une chance pour tous les bouddhistes cambodgiens, de montrer de la gratitude envers leurs ancêtres décédés, leurs parents et les personnes âgées.

Lors de cette pratique bouddhiste, on se débarrasse de tous les démons, on cultive le bien et on se purifie l’esprit. P’chum Ben a uni la société cambodgienne et elle est un lien culturel utile au pays.

En somme, P’chum Ben a servi de lien historique, culturel, d’une idée d’unité nationale et de prospérité, ainsi qu’une abondance de bonté pour tous les citoyens cambodgiens.

A propos de P’chum Ben

P’chum Ben est une cérémonie religieuse célébrée en septembre lorsque tout le monde se remémore l’esprit des parents décédés. Pendant quinze jours, les villageois apportent à tour de rôle, de la nourriture dans les temples ou les pagodes.

Le quinzième et dernier jour, chacun revêt ses plus beaux atours pour aller à la pagode. Les familles apportent des paniers débordant de fleurs, et les enfants offrent de la nourriture et des présents aux moines.

Chacun dit des prières afin d’aider les ancêtres à passer vers une vie meilleure. Conformément à la croyance khmère, ceux qui ne suivent pas les pratiques de P’chum Ben sont maudits par leurs ancêtres en colère.


Par Sophan Seng

Source : The Phnom Penh Post

Previous articleL’Islam à Hong-Kong
Next articleAu Nom de la Beauté qui unit les Etres, n’oublions pas la Birmanie