Accueil Actus Le 17ème Karmapa Ogyen Trinley Dorje n’est pas autorisé à approcher la...

Le 17ème Karmapa Ogyen Trinley Dorje n’est pas autorisé à approcher la Frontière chinoise

4
1

LE 17ème KARMAPA OGYEN TRINLEY DORJE N’EST PAS AUTORISE A APPROCHER LA FRONTIÈRE CHINOISE [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]


24.07.2008

Dharamsala, Inde – Le gouvernement indien a refusé l’autorisation au dirigeant spirituel tibétain le Karmapa Lama, seul grand moine réincarné reconnu à la fois par le Dalaï Lama et la Chine, de visiter les régions proches de la frontière chinoise, avant les Jeux Olympiques de Pékin, ont indiqué ses assistants ici-même jeudi.

wkarmapa_0609.jpg << Le 17ème Karmapa, Ogyen Trinley Dorje

Le 17ème Karmapa, Ogyen Trinley Dorje, avait demandé la permission de visiter plusieurs monastères des régions de Lahaul et de Spiti d’Himachal Pradesh, ainsi que la région du Ladakh de Jammu et du Cachemire.

L’agent de sécurité personnel du Karmapa Thenlay, a indiqué à IANS que la tournée religieuse de deux mois a été annulée par le gouvernement central.

Il a expliqué que le gouvernement n’avait avancé aucune raison mais il est probable que la tournée ait été annulée à cause des Jeux Olympiques.

« Il se pourrait que le gouvernement soit en train d’anticiper des protestations de grande envergure durant la visite du Karmapa dans ces régions », a expliqué un assistant du gourou spirituel.

Le Karmapa a fui le Tibet et trouvé refuge en Inde quelque huit années auparavant. Depuis lors, il a vécu la plupart du temps au Monastère Tantrique de Gyuto à Sidhbari près de Dharamsala – le siège du gouvernement tibétain en exile, que ne reconnaît aucun pays.

Quant au programme de la tournée, le Karmapa était supposé assister à des réunions de prière dans des régions à dominante bouddhiste, dont le Monastère Tabo à Spiti connu dans le monde entier, appelé également l’Ajanta des Himalayas.

Ce n’est pas la première fois que le Karmapa se voit refuser une autorisation. Un grand nombre de ses requêtes de visiter des monastères et centres de pèlerinage ont déjà été refusées dans le passé, par le gouvernement.

Le Karmapa est le chef spirituel de l’école Karma Kagyu, l’une des quatre sectes du bouddhisme tibétain. Il est considéré comme le troisième plus important chef religieux tibétain après le Dalaï Lama et le Panchen Lama.


Source : IANS

Previous articleUSA — Circulez bouddhistes, y’a Rien à voir !
Next articleQue se passe t-il au Tibet ? – Par Ursula Gauthier, envoyée spéciale du NouvelObs

1 commentaire

  1. Le 17ème Karmapa Ogyen Trinley Dorje n’est pas autorisé à approcher la Frontière chinoise
    Les prophésie du 5ème Karmapa lui on déjà donné raison. Seul une pratique authentique et sincère éloigneront les nuages des soucis mondains et temporelles de notre karma présent.Les préoccupations de la venue d’un maître aussi grand soit-il n’est qu’une distraction inutile à notre application sincères du Dharma.Les conséquences karmiques ne sont pas un sujet de négociation, elles sont un fait. Bénit soit le joyaux dans le lotus.

Comments are closed.