Accueil Espace Bouddhiste Ecologie l’Arche de Noé des Plantes

l’Arche de Noé des Plantes

22
0

L’Arche de Noé d’aujourd’hui !

arche.jpg


« L’Éternel dit :

J’effacerai de la surface du sol l’homme que j’ai créé,

depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel ;

car je me repens de les avoir faits.

Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Éternel…

Et l’arche reposa sur les montagnes d’Ararat »


— Genèse 6 : 7, 8 ; 8 : 4.


Savez-vous que nos scientifiques s’attellent à un projet incroyable :

la reconstitution de l’Arche de Noé,

sans Noé bien sûr,

sans un déluge préalable

et sans animaux ?

Pour l’instant, nulle prévision météorologique pour un déluge de 40 jours et de 40 nuits,

à moins que les dérives climatiques actuelles en soient les prémisses pour certains.

Pas d’Ancien testament ou de Bible nouvelle pour couvrir l’événement,

mais Buddhachannel se promet d’être le média pour suivre un tel événément!

Pas de courroux divin en vue… du moins Dieu ne nous a rien dit.

Pas d’animaux non plus dans cette Arche, ce qui a un avantage certain:

nul besoin ainsi de séparer les animaux « purs » des animaux « impurs » comme dans la Bible.

Car selon quels critères pouvons-nos séparer le pur de l’impur au niveau d’une race?

Dieu avait dit à Noé :

« Fais-toi une arche en bois résineux, tu la feras en roseaux

et tu l’enduiras de bitume en dedans et en dehors… »


En quoi sera cette Arche Nouvelle ? en béton ?


De quoi s’agit-il ?

En fait, ce sera l’Arche de la Bio-Diversité Végétale,
une arche consacrée aux plantes, une grande base du patrimoine génétique.
Près du pôle Nord, sur une île gelée, la première pierre vient d’être posée.
Creusé dans le permafrost, là où le sol est toujours gelé, dans une Arche de béton armé, les échantillons de plantes seront conservés à -18 degrés.

Ce sera la «chambre forte du jugement dernier »,
une banque génétique de la biodiversité végétale.

Ce projet à l’origine permettrait de protégéer le capital génétique de notre planète, en prévision de catastrophe naturelle ou de guerre nucléaire.

Mais ce patrimoine ne peut être conservé ainsi quelques milliers d’années, il faudra constamment changer les 3 miillions d’échantillons.

«On ne peut pas congeler des semences en espérant les faire germer mille ans plus tard. Les plus aptes peuvent se conserver jusqu’à 30, 40 ou 50 ans. Au delà, les semences sont mortes. Il faut donc renouveler régulièrement les collections. » selon Jean-Marie Prosperi, coordinateur des collections végétales de l’INRA.

L’Arche de la BioDiversité est financé par le Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures (FFMDC) et le gouvernement norvégien, ce dernier ayant financé 3 millions.


Quelques questions de Buddhachannel :

Et si le réchauffement climatique fait disparaître les glaces du pôle Nord, pourrons-nous garder la température de – 18° ?

L’Arche ne sera t-elle pas sous quelques mètres d’eau avec la montée des eaux?


Histoire pour sourire :pour découvrir une autre histoire de l’Arche de Noé d’aujourd’hui, cliquez ici


Belle et bonne journée.

Alain Delaporte-Digard

Previous articleUSA – Quand les Moines de Tassajara pratiquent le Zen en luttant contre le Feu
Next articleBirmanie – Une Course contre la Montre pour les Paysans