Accueil Actus Déclaration de Sa Sainteté le Dalaï-lama à Tous Les Tibétains

Déclaration de Sa Sainteté le Dalaï-lama à Tous Les Tibétains

5
0

DÉCLARATION DE SA SAINTETÉ LE DALAI LAMA A TOUS LES TIBÉTAINS [[Traduit de l’Anglais par Zacharie DINDAR]]


06.04.2008

Dalai_Lama.jpgTout en présentant mes chaleureuses salutations à tous les Tibétains du
Tibet, je souhaite vous faire partager quelques pensées.

1. Depuis le 10 Mars de la présente année, nous avons observé
protestations et manifestations dans l’ensemble de toutes les régions
Tibétaines, similairement suivies par des étudiants de quelques grandes
villes de Chine Continentale, elles sont les déchaînements des longues et
réprimées détresses Tibétaines, physiques et mentales, et du profond
sentiment d’amertume devant la perte des droits des Tibétains, l’absence de
liberté de culte, et les tentatives systématiques à la calomnie, en
déclarant par exemple, que les Tibétains voient en le parti communiste
Chinois l’expression du « Bouddha Vivant », une déclaration ultra gauchiste et
un affront blessant, de l’excessif patriotisme Han. Je suis profondément
triste et inquiet du choix des armes, pour étouffer les démonstrations
non-violentes des aspirations du peuple Tibétain, et de ces conséquents
troubles au Tibet, causant de nombreux tués, beaucoup plus de préjudices,
des détentions et un traumatisme général. Une telle répression et une telle
peine sont regrettables et tragiques, ils ne peuvent que réduire aux larmes
tout être de compassion. Quand à moi, je me sens désarmé face à tant
d’événements si tragiques.

2. Je prie pour tous les Tibétains, ainsi que les Chinois qui ont perdu
leur vie durant cette crise.

3. Les récentes revendications dans l’ensemble du Tibet ont non seulement
contredit, mais ils ont anéanti la propagande de la République Populaire de
Chine (RPC), pour laquelle, excepté quelques « réactionnaires », la majorité
des Tibétains mènent une vie prospère et satisfaisante. Ces protestations
ont clairement fait comprendre que les Tibétains des trois provinces du
Tibet de U-tsang, Kham et Amdo revendiquent les mêmes aspirations et
espoirs. Ces protestations ont révélé au Monde que le problème Tibétain ne
peut plus être désormais écarté. Ces protestations soulignent le besoin de
trouver une solution au problème en « recherchant la vérité dans les faits ».
Le courage et l’acharnement de ces Tibétains, qui ont, pour le plus grand
intérêt du peuple Tibétain révélé leur profonde détresse et leurs espoirs,
au risque de tout, est admirable, ce que la communauté mondiale a reconnu en
saluant leur mémoire.

4. Je suis sensible au comportement des fonctionnaires gouvernementaux
Tibétains et des cadres du parti communiste qui ont, sans faillir à leur
identité Tibétaine, fait preuve de détermination et de sagesse durant la
gestion de la crise. A l’avenir, j’appellerai à ce que les cadres du parti
Tibétain et les employés gouvernementaux, ne recherchent pas seulement
l’intérêt personnel, mais s’attachent à préserver les intérêts du Tibet, en
rapportant les sentiments exacts du peuple Tibétain au Parti, et en essayant
d’assister justement le peuple Tibétain.

5. Présidents, Premiers Ministres, Ministres des Affaires Etrangères, Prix
Nobels, Parlementaires, et citoyens alertés de part le monde adressent de
manière claire et ferme à la Chine, le message de cessation des sévères
actes de répression contre le peuple Tibétain. Tous, incitent le
Gouvernement Chinois à choisir la voie d’un arrangement à l’intérêt mutuel.
Nous devrions profiter de leur effort, afin de créer l’opportunité d’un
résultat positif. Je sais que vous avez déjà subi tous les genres de
provocations, mais il est important de nous en remettre à notre action
non-violente.

6. Les autorités Chinoises portent de fausses accusations contre
ma personne et l’Administration Centrale Tibétaine, affirmant que nous
sommes les instigateurs et orchestrateurs des récents troubles du Tibet. Ces
propos sont totalement erronés. J’ai fait des appels répétés, afin qu’un
organisme international reconnu et indépendant, puisse conduire une enquête
exhaustive des faits. Je suis persuadé que cet organe indépendant mettra la
vérité à jour. Si la République Populaire de Chine a de quelconques pistes
et preuves de ces accusations, qu’elle les révèle au monde. Les accusations
ne suffisent pas.

7. Concernant le futur du Tibet, j’ai décidé de trouver une
solution au sein de la République Populaire de Chine. Depuis 1974, je me
suis loyalement tenu à l’Approche de la Voie du Milieu pour le bénéfice
mutuel. Le monde entier le sait. L’Approche de la Voie du Milieu signifie
que tous les Tibétains doivent être administrés par une autorité propre, qui
jouit d’une authentique Autonomie Régionale Nationale et de ses
prérogatives, avec ses propres lois, ses propres décisions, hormis les
questions de relations internationales et de défense nationale. Cependant,
je l’ai dit depuis toujours, les Tibétains du Tibet porteront la décision
finale pour le futur du Tibet.

8. L’organisation des Jeux Olympiques est un sujet de grande
fierté pour le 1.2 milliard de Chinois. J’ai depuis le tout début, encouragé
la tenue des Jeux à Beijing. Ma position reste inchangée. Je pense que les
Tibétains ne devraient pas causer de troubles à la tenue des Jeux. Il est un
droit légitime que chaque Tibétain se batte pour sa liberté et ses droits.
D’autre part, il serait futile et malheureux pour chacun d’avoir des
agissements qui causeraient de la haine dans l’esprit des Chinois. Au
contraire, nous devons cultiver la confiance et le respect dans nos cœurs
afin de créer une société harmonieuse, car celle-ci ne peut être construite
sur les bases de la brutalité et de l’intimidation.

9. Notre combat est auprès de quelques uns, à la direction de la
République Populaire de Chine, et non envers le peuple Chinois tout entier.
Ainsi, nous ne devrions jamais causer de malentendus qui pourraient heurter
les Chinois. Pendant ces moments douloureux, plusieurs intellectuels
Chinois, écrivains et avocats de Chine Continentale et du reste du monde,
nous ont fait part de leur compréhension et nous ont prouvé leur solidarité
en faisant des déclarations, en écrivant des articles et en nous offrant de
bouleversantes promesses de soutien. J’ai émis le 28 Mars dernier, un appel
aux Chinois du monde entier, je souhaite que vous puissiez l’entendre et le
lire.

10. Si la situation présente au Tibet se prolonge, je crois
intimement que le Gouvernement Chinois déploiera plus de brutalité et
augmentera les répressions sur les Tibétains. De part mon engagement moral
et ma responsabilité envers le peuple Tibétain, j’ai à maintes reprises,
demandé aux autorités concernées de la RPC, l’arrêt immédiat des répressions
dans toutes les régions du Tibet, ainsi que le retrait de sa police armée et
de ses troupes. Si cela apporte des résultats, je recommanderai aussi aux
Tibétains d’arrêter toutes leurs démonstrations.

11. J’incite mes frères Tibétains qui vivent libres en dehors du
Tibet, à une extrême vigilance dans la manifestation de leurs sentiments
pour le développement du Tibet. Nous ne devrions pas nous engager dans des
actions qui pourraient être interprétées, de près ou de loin, comme
violentes. Même dans les situations les plus provocantes, nous ne devons pas
compromettre nos valeurs profondes et précieuses. Je suis persuadé que nous
réussirons sur la voie de la non-violence. Nous devons faire preuve de
sagesse afin de comprendre, d’où notre affliction et le soutien sans
précédent pour notre cause, trouve ses racines.

12. Alors que le Tibet est virtuellement fermé, et que la presse
internationale y est interdite, je doute que mon message puisse parvenir aux
Tibétains du Tibet. Mais, j’espère qu’aux moyens de médias et du « bouche à
oreilles », il sera transmis à la majorité de vous tous.

13. Enfin, je tiens encore une fois à réitérer ma demande aux
Tibétains, de pratiquer l’action de non-violence et de ne pas s’écarter de
ce chemin, quelque soit la gravité de la situation.


Le Dalai Lama

Dharamsala

Previous articleTenzin Gyatso, Sa Sainteté le 14ème Dalaï-Lama
Next articleLe Dalai-Lama, citoyen d’honneur de la Ville de Paris, ainsi que le Dissident chinois Hu Jia