Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Pèlerinage du Mont Athos

Pèlerinage du Mont Athos

6
2

PELERINAGE DU MONT ATHOS


Le Mont Athos est un haut lieu de pélerinage de la religion orthodoxe.

Tel qu’on le connait encore aujourd’hui, il est apparu au Xème siècle aprés Jesus-Christ.


athos-chapelle.jpg


Si le mont a toujours attiré les hommes en recherche de spiritualité, c’est Saint Athanase l’Athonite qui marque le début de l’organisation monastique en fondant le monastère de la Grande Lavra.

Saint Athanase l’Athonite est né Abramios. Il est issu de la haute aristocratie byzantine. Aprés ses études, il devient professeur à Constantinople. Il y rencontre saint Michel Maleïnos, higoumène (équivalent d’abbé en Occident) d’un monastère en Bithynie. Abramios le suit et reçoit le nom d’Athanase. Il se lie d’amitié avec le neveu de Michel Maleïnos, Nicéphore Phocas, qui deviendra un peu plus tard empereur byzantin. Athanase se retire sur le Mont Athos et choisit de devenir ermite. Il désire vivre seul avec sa foi. Mais son ami, devenu empereur, décide de lui octroyer les moyens nécessaires à la construction du premier monastère du Mont Athos. Il se heurte aux autres ermites mais bâtit malgré tout le monastère de la Grande Lavra.

Fondé en 963, ce lieu est encore aujourd’hui le plus important de la Montagne Sainte. Dédié à son fondateur, il accueillait encore 362 moines en l’an 2000.


Au XVIIIème Siècle, le Mont Athos a perdu son caractère monastique. En effet, les moines ont été chassés par les Turcs. On raconte que les monastères auraient été transformés en écuries. Ce qui est certain, c’est que le lieu a été saccagé et pillé, faisant perdre au patrimoine orthodoxe, de précieux témoins de son expression religieuse.


Le site a ensuite retrouvé son caractère sacré, réservé à la spiritualité et à la religion.

Le temps semble s’être arrété, comme si les moines voulaient en conserver sa pureté d’origine.

Les journées se font au rythme du soleil et les signes de modernité ou de technologie sont rarissimes…Le calendrier utilisé est le calendrier Julien. Existant depuis l’Empire Romain, il est décalé de treize jours par rapport à notre calendrier Grégorien.


Le Mont Athos est une république monastique orthodoxe orientale. C’est un mini-état autonome situé dans le nord-est de la Grèce. Avec son point culminant situé à 2000 mètres d’altitude, la région est montagneuse et trés boisée, propice à l’isolement. On accède à cette péninsule par bateau uniquement.

La Montagne Sainte comprend vingt grands monastères et une douzaine de communautés plus petites. La population est composée d’environ 2500 moines et les ermites sont toujours présents…


Les femmes sont strictement interdites en ce lieu depuis plus de 1000 ans. Une anecdote raconte qu’une actrice a cependant réussi à pénétrer le Mont Athos en se travestissant en homme… Même les animaux femelles sont proscrits…Ce refus de toute présence féminine quelle qu’elle soit viendrait de la croyance par laquelle le Christ a donné la péninsule à Marie. La figure de la Vierge est donc le seul visage féminin autorisé. Cela a pour but de mieux l’honorer. Il faut savoir également que le Mont Athos porte le nom de « Jardin de la Vierge ».


Les pélerins qui viennent au Mont Athos sont donc exclusivement masculins.

En revanche les non-orthoxes sont admis et ont la possibilité de rester jusqu’à quatre jours. Ces « étrangers » acceptés sont au nombre de dix par jour. Ils doivent avoir 21 ans au minimum et surtout adresser une lettre livrant leurs motivations à ce pélerinage au Bureau Central des Pélerins.

Lorsque la « candidature » est acceptée, ils reçoivent une sorte de passeport appelé « Dianonitirion ».

Ils peuvent alors s’embarquer depuis Ouranopolis jusqu’à Daphni, le port du Mont Athos. Le voyage dure entre une et deux heures au milieu des moines et des hommes assurant le ravitaillement. Si celui-ci se fait à dos de mûle, les pélerins ont en revanche le choix pour se rendre dans les différents monastères. Ils peuvent continuer avec le bac le long de la côte ou emprunter les chemins pédestres, éventuellement un mini-bus.

Chaque monastère accueille les pélerins pour une seule nuit et leur offre deux repas.


Durant leur pélerinage, les hommes vivent entre recueillement, offices et prières.

La journée commence par un réveil à 3h30, au rythme de coups donnés sur une planche de bois par un moine.

Le premier office débute à 4h et dure jusqu’au lever du jour. Jusqu’à ce que la lumière du soleil fasse place à celle des lampes à huile.

Ils ont aussi la possibilité de voir et de toucher de nombreuses reliques.

Celles-ci se trouvent sous la forme d’ossements humains appartenant à d’autres moines. Aprés avoir été enterrés durant quelques années, ils sont ensuite entreposés dans des caves-reliquaires.

Le Mont Athos est également riche de châsses-reliquaires orfèvrées, d’icônes et de manuscrits. Les monastères renferment de nombreuses fresques et des mosaïques.


Les moines veillent comme il y a 1000 ans sur ces trésors d’architectures et d’art, véritables témoins de la ferveur religieuse orthodoxe.


Laetitia Adeline pour Buddhachannel.tv

Previous articleL’Australie dira bientôt « Pardon » aux Aborigènes
Next articleIsraël : Les couples homosexuels peuvent adopter

2 Commentaires

  1. Question sur les effets de ce lieu sur sa tradition religieuse
    Quels sont les effets de ce lieu de ce lieu de culte sur sa tadition religieuse?

    • Question sur les effets de ce lieu sur sa tradition religieuse
      Je sais pas! Je me posais la même question, il y a rien sur le mont Athos qui peut répondre à cette question!!

Comments are closed.