Accueil Espace Bouddhiste Société L’Australie dira bientôt « Pardon » aux Aborigènes

L’Australie dira bientôt « Pardon » aux Aborigènes

23
0

SORRY


aborigenes.jpg

Un « puissant symbole ». Voilà comment Kevin Rudd, le Premier ministre, définit le discours qu’il tiendra à la mi-février. Souhaitant rétablir l’harmonie au sein d’une nation encore trop sclérosée dans des luttes internes, Mr Rudd veut lancer un message fort et pacifique à la communauté aborigène.
En reconnaissant leurs torts passés, le premier ministre espère voir enfin son pays se réunifier. Pour les Aborigènes, ce discours est très attendu. Si l’intention est louée de tous, beaucoup restent vigilants quant aux termes choisis par leur dirigeant.


Ils souhaitent notamment que le mot « pardon » soit explicitement utilisé car il évoque la compassion. De même, la communauté aborigène souhaite que le ministre parle sans détours de la « génération volée », ces enfants enlevés de force à leurs parents par les autorités. Certains regrettent tout de même que ce discours solennel ne soit accompagné d’aucune compensation financière.


aborigene.jpg


Avant la colonisation, on comptait près de 750 000 aborigènes. Ensuite, la colonisation (les premiers colons britanniques sont arrivés en 1788) a totalement décimé cette communauté. Massacres, épidémies et empoisonnements, les aborigènes ont vu leur population décroître de manière exponentielle. Lors du premier recensement qui les concerna en 1967, la population aborigène fut alors estimée à 450 000 personnes, représentant 2,3% des habitants du pays. Leur espérance de vie est, encore aujourd’hui, de dix-sept ans plus faible que celle des autres australiens.


Antoine Ginekis pour www.buddhachannel.tv

Previous articlePremier Vol d’un A380 avec un Carburant Naturel
Next articlePèlerinage du Mont Athos