Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Cérémonie multireligieuse pour le 3ème Anniversaire du Désastre du Tsunami

Cérémonie multireligieuse pour le 3ème Anniversaire du Désastre du Tsunami

24
0


UNE CEREMONIE MULTIRELIGIEUSE POUR LE 3EME ANNIVERSAIRE DU DESASTRE DU TSUNAMI [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]



le 02/01/2008



pic_sri_lanka_water.jpg New York – Une cérémonie multireligieuse a eu lieu la semaine dernière au centre bouddhiste Vihara de New York, en commémoration du 3ème anniversaire du désastre du tsunami. La cérémonie organisée conjointement par la Mission Permanente du Sri Lanka aux Nations Unies et le centre bouddhiste Vihara de New York, a observé les rites bouddhistes, hindous, chrétiens et islamiques.



Dans son sermon, le très Vénérable Kurunegoda Piyatissa, chef du temple bouddhiste de New York, a rappelé la générosité des personnes à travers le monde, envers les victimes du tsunami.



Le Père George Parera de l’Eglise Holy Family à New York a rappelé comment des peuples de croyances et d’ethnies différentes au Sri Lanka, s’étaient unis en cette période de désastre.



Au nom de la communauté musulmane du Sri Lanka, M. Hafiz Fazal a quant à lui, rappelé les leçons tirées de l’aide humanitaire pour le Tsunami, dans la consolidation d’une confiance au sein des communautés.



Swami Venkatash du temple hindou de New York, a conduit la prière religieuse hindoue, invoquant la bénédiction des victimes du désastre.



S’exprimant pour l’occasion, l’Ambassadeur Prasad Kariyawasam, Représentant Permanent du Sri Lanka aux Nations Unies, a remercié le Gouvernement et le peuple des Etats Unis, la communauté américaine sri lankaise et les organisations religieuses, en particulier le centre bouddhiste Vihara de New York, pour avoir été le fer de lance de l’aide humanitaire d’urgence, et pour son soutien au peuple du Sri Lanka en cette phase de reconstruction.



L’Ambassadeur a également abordé le progrès conséquent accompli aussi bien dans la reconstruction des logements et des infrastructures, que dans la restauration des moyens de subsistance. Il a appuyé l’importance des événements commémoratifs, qui reflètent la valeur du service à l’humanité et la coopération internationale, ainsi que des opportunités de relance.



L’Ambassadeur a cité dans ce contexte, que le Président Mahinda Rajapaksa avait souligné l’importance de la reconnaissance du 26 décembre chaque année, comme le Jour du Réveil National.



Source: Asian Tribune

Previous articleComment va la Kalmoukie à l’heure de la «Grande réincarnation»?
Next articlePremières Elections au Bhoutan