Accueil Actus 1er congrès international pour le role des femmes dans la Sangha

1er congrès international pour le role des femmes dans la Sangha

12
0

Congrès International à Hambourg


Le premier congrès international pour le rôle des femmes au sein de la Sangha s’est déroulé du 18 au 20 juillet 2007 à Hambourg. Le congrès est organisé par la “Foundation for Buddhist Studies“ (Fondation pour les Etudes Bouddhistes) en coopération avec l’Institut Asie-Afrique de l’Université d’Hambourg.


Les représentants des nonnes et moines des écoles bouddhiques sont venus des quatre coins du monde, près de soixante-cinq spécialistes et pratiquants bouddhistes ont travaillé à cela pendant des années, et ont présenté leurs recherches au public pour la première fois au congrès de Hambourg.


Sa Sainteté Le Dalaï Lama a longtemps soutenu la pleine ordination des nonnes. Avec un geste symbolique et concret, il a donné une sorte de fond de pilote de 50 000 francs suisses en 2005, pour encourager la Vénérable Jampa Tsedroen à établir un comité des bhiksunis occidentales.


Le troisième jour du congrès, le 22 juillet au matin, fut un moment historique : Les représentants des nonnes et moines des différentes écoles venant d’Australie, Birmanie, Vietnam, Taïwan, Corée, Etats-Unis, Sri Lanka, Thaïlande, et Allemagne, ont fait leurs déclarations officielles devant Sa Sainteté. Ils ont apporté leurs soutiens complets dans les possibilités de pleine ordination pour les nonnes tibétaines, tel que Dharmaguptaka ou Mūlasarvāstivāda Vinayas.


Il semble que la réticence vienne actuellement de l’intérieur de groupe de moines tibétains. Sa Sainteté a d’ailleurs demandé au conseil des moines de faire des recherches sur la possibilité de rétablir la pleine ordination, et de faire la traduction en tibétain des règles moniales depuis le Vinaya de Dharmaguptaka , afin d’introduire naturellement ces pratiques dans le bouddhisme tibétain et pour encourager les Bhikshunis tibétaines à exercer immédiatement les trois pratiques primaires : Posadha, Varsa et Pravarana. Une comité discutant de ce sujet va être rassemblé en Inde l’année prochaine.


L’établissement de la pleine ordination va donner aux nonnes tibétaines l’opportunité d’accéder aux plus hautes études telles que Geshe-ma ( le degrés Geshe : la plus haute degrés académique dans les études monastiques ), et va compléter les quatre communautés au sein de la Sangha bouddhiste ( Bhikshus, Bhikshunis, Upasakas et Upasika ). Pour l’instant, la communauté Bhikshunis est absente dans certains pays, ou il n’y que des Samaneries ( nonnes-novices ).

Pour retrouver le rapport final du congrés cliquez ici.


Pour acheter le double-DVD sur les conférences avec Sa Sainteté le Dalaï-Lama à Hambourg, cliquez ici.


Retrouvez plus informations en français concernant le congrès d’Hambourg, sur le site Sakyadhita France.


Wang Hsin Hing pour www.buddhachannel.tv

Previous articleJuillet – Le Dalaï-Lama à la Conférence bouddhiste de Hambourg
Next articleL’Ile d’Avalon ou l’évanouissement de la tradition celtique