Accueil Actus Juillet – Le Dalaï-Lama à la Conférence bouddhiste de Hambourg

Juillet – Le Dalaï-Lama à la Conférence bouddhiste de Hambourg

9
0

Le Dalai Lama à la Conférence Bouddhiste de Hambourg


Congrès international sur le rôle des femmes dans le Bouddhisme


À l’Université de Hamburg, le 18, 19 et 20 juillet 2007,

Campus von-Melle-Park, Edmund-Siemers-Allee 1

Dalaï-Lama
Dalaï-Lama


(03/04/2007) Le quatorzième Dalaï Lama a confirmé sa participation en tant qu’intervenant principal au Congrès International des Femmes Bouddhistes, qui aura lieu à Hambourg du 18 au 20 juillet 2007. Le thème principal de cette conférence pan bouddhiste est le droit des femmes à l’ordination complète dans l’ordre monastique tibétain ou Sangha. Réintroduire l’ordination complète pour les femmes dans la tradition tibétaine serait révolutionnaire, et renforcerait fortement les droits des femmes au 21ème siècle.


Avec son impact historique, l’évènement a déjà suscité un grand intérêt de la part des communautés bouddhistes asiatiques. Savants réputés, dignitaires et pratiquants bouddhistes de diverses traditions bouddhistes sont attendus à ce congrès. La conférence sera tenue à l’université de Hambourg, et le 20 juillet, à l’auditorium Maximum, le plus grand hall de conférence de toute l’université, un discours capital sera prononcé par le quatorzième Dalaï Lama.


La conférence est ouverte au public et les inscriptions sont encore possibles sur www.congress-on-buddhist-women.org.

Congrès Sakyadhita
Congrès Sakyadhita


La question de réintroduire la pleine ordination pour les femmes bouddhistes tibétaines est depuis longtemps un sujet de préoccupation pour le Dalaï Lama. En effet, le congrès a été organisé à sa demande. Les lignées de la pleine ordination avaient été interrompues, il y a des siècles au Tibet, et peuvent aujourd’hui êtres réintroduits grâce au soutien des lignées actuelles, et d’autres traditions. Afin qu’un acte juridique formel puisse être préparé, l’accord de la communauté internationale monastique s’avère nécessaire.


La pleine ordination a une signification tant pratique que symbolique pour les femmes bouddhistes. Dans l’ordre tibétain, seules les femmes “ordonnées“ sont autorisées à suivre une éducation philosophique équivalente à celle des moines. Un tel niveau les rendrait aptes à occuper des rôles à haute responsabilité au sein de la communauté bouddhiste, tels que Lama ou professeur. On ne sait pas encore comment la tradition tibétaine va réintroduire l’ordination complète des moniales. Plusieurs méthodes sont possibles et sujettes à discussions.


Spécialistes et pratiquants bouddhistes ont travaillé à cela pendant des années, et présenteront leurs conclusions au public pour la première fois au congrès de Hambourg. Même pour le Dalaï Lama ces résultats de recherches représentent la possibilité de nouveaux points de vue et de nouvelles données.


Le discours capital que prononcera le Dalaï Lama sur le futur des moniales est très attendu par les bouddhistes du monde entier. Son but est d’inciter les femmes à se consacrer à une vie religieuse, améliorant ainsi le statut social des femmes dans des pays où le Bouddhisme tibétain et le Theravada sont pratiqués.


Le congrès est organisé par la “Foundation for Buddhist Studies“ (Fondation pour les Etudes Bouddhistes) en coopération avec l’Institut Asie-Afrique de l’Université de Hambourg. Le congrès sera tenu en langue anglaise et sera traduit simultanément en langue allemande.


Modalités d’inscription et renseignements supplémentaires à propos du Congrès International disponible sur www.congess-on-buddhist-women.org


D’autres informations sur le site de Sakyadhita France.


Vous pouvez aussi vous adresser à Sakyadhita France pour toute question concernant le Congrès de Hambourg :
gabriela.r@wanadoo.fr


www.buddhachannel.tv

Previous articleAnniversaire de Sa Sainteté le Dalaï-Lama
Next article1er congrès international pour le role des femmes dans la Sangha